Close

Françoise Puéné

Françoise-Puéné

Françoise-Puéné

 

Françoise Puéné

Âgée de la Cinquantaine Françoise Puéné communément appelé Mami Nyanga née à Bafang d’une famille polygame est une infirmière,Bayam-Sellam,PDG, entrepreneure et milliardaire Camerounaise. Son père est polygame avec deux femmes et Françoise grandit dans une famille de 15 enfants. Son père, catéchiste, conducteur à la mairie et enfin propriétaire de bar, les fait grandir dans la ville de Bafang. Sa mère vient de Fondjomekwet. Enfant, elle s’occupe du panier de l’église de l’école tous les matins où elle se rend dès 6 h. Les soirées, son père rassemble sa famille pour le tolly tolly, de longues séances de narration des épopées de la tradition.

Elle obtient son CEPE à la mission catholique de Banka dans les années 1980. Elle rejoint ensuite sa grand-mère à Fondjomekwet, va au CES à Bandja et se retrouve mariée à l’âge de 15 ans. Elle sera épouse du chef Banka – une chefferie Bamiléké du Haut-Nkam – pendant cinq ans. Elle quittera la chefferie Banka – répudiée pour insoumission – avec deux enfants. Elle exerce ensuite comme infirmière à l’hôpital Ad Lucem de Banka.

Infirmière, Françoise Puéné a obtenu le concours des infirmières brevetées de Bafoussam en 1986. Elle est par la suite recrutée à l’hôpital Ad Lucem de Banka. Travaillant à mi-temps à l’hôpital, elle accepte qu’une amie lui laisse des vêtements qu’elle a achetés à Cotonou. Françoise reste vendre ces étoffes à son réseau de relations sur place. Elle fait le commerce en vendant des beignets et haricots et finalement va à Cotonou pour acheter les vêtements qu’elle revend à Lagos, Limbé et au Cameroun. 

Elle quitte finalement Bafang et ouvre le plus grand bar de Bafoussam. Elle s’installe par la suite à Yaoundé pour participer aux marchés publics. Elle est incarcérée et reste 13 mois à la prison centrale de Douala, expérience qui la pousse à créer une association d’aide aux détenus.

De Bayam-sellam, elle devient gérante de plusieurs entreprises, dont l’hôtel Franco. Elle sollicita l’aide de feu Joseph Kadji Defosso pour terminer les travaux d’un de ses immeubles en construction à Yaoundé.

Grande de taille, fine et cheveux coupés courts, elle a un style vestimentaire – souvent veste sombre, chemise et cravate – qui la fait remarquer et lui vaut le surnom de Mamy Nyanga (« dame coquette »). Elle utilise sa notoriété pour motiver et coacher de jeunes entrepreneuses au Cameroun et en Afrique. Françoise Puéné est la compagne, sans être mariée, du professeur et ancien ministre Augustin Kontchou Kouomegni. Elle est mère de deux enfants issus de son mariage à la chefferie Banka.

En Juin 2020,une convention de partenariat entre le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique et la Fondation Puene Françoise pour la Liberté est signée. Cette convention de partenariat entre dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative Youth Connekt Cameroon et plus précisément dans la composante Youth Connekt Bootcamp. Cette composante a pour objectif la formation à l’entrepreneuriat, l’accompagnement et le financement des projets des jeunes en vue de faciliter leur insertion socio-économique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

0 Comments
scroll to top