AfriqueArtPortraits

Khnata Bennouna

Khnata Bennouna est née à Fès en 1940, dans une famille de 5 garçons, où elle était la seule fille.
A l’âge de 14 ans, elle a commencé sa carrière d’écrivaine et de poétesse. Khnata Bennouna a publié une vingtaine d’ouvrages qui ont marqué l’Histoire de la littérature dans le monde arabe. Elle est la première femme marocaine à avoir obtenu la carte de presse, en 1965. La même année, elle a publié le premier magazine culturel féminin au Maroc « Chorouk » (1965) et le deuxième dans le monde arabe après le magazine « Rose al-Yusuf ».

Deux années plus tard, elle a publié la première série « A bas le silence » (1967). Une vingtaine d’ouvrages viendront enrichir la bibliographie de Khnata Bennouna.
Khnata Bennouna a occupé le poste de directrice du lycée Ouallada à Casablanca dès1968. Elle a été décorée par le Roi Mohamed VI du « Wissam al moukafaa al wathania de 2ème classe » en 2015.

L’œuvre imposante déjà publiée n’a pas suffi à Khnata Bennouna : elle garde toujours le goût de l’écriture. Son tout dernier ouvrage, paru en 2019, est « Livre des correspondances ».

Distinctions

Le 30 juillet 2015, lors d’une cérémonie au palais royal de Rabat à l’occasion du 16e anniversaire de l’accession du souverain au trône, le roi Mohammed VI a décoré l’écrivaine et poétesse Khnata Bennouna du wissam al moukafaa al wathania de 2e classe (commandeur).
Elle se voit décerner le prix littéraire « Al Qods » en juin 2013.

Ses œuvres

Annar wa Al-’Ikhtiyar (Incendie et Choix), 1969.
Assawt wa Assurah (Son et Image), 1975, éditions Magrébines.
Al-A’asifah (La Tempête), 1979.
Al-Ghad wa Al-Ghadab (Demain et la Colère), 1981.
Assamt Annatiq (Silence parlant), 1987.
Dikrat al Ghalam (Souvenir de plume), réédition 2008.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page