Close

Anna Shumanskaia

Anna Shumanskaia

Anna Shumanskaia

 

Anna Shumanskaia

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je m’appelle Anna Shumanskaia. Je suis auteur photographe d’origine russe et j’habite à Paris depuis 2015. Je suis née le 31 mai 1974 à Piatigorks, en Russie, dans une famille de professeurs, d’artistes et de comédiens. La beauté de ma région, entourée par les montagnes du Caucase, les peintures de mon père et de mon grand-père ont baigné mon enfance dans une atmosphère artistique qui influence ma perception de la vie et ma création.

Je me souviens des moments magiques passés dans une chambre noire passés avec mon papa. J’étais hypnotisée par les images qui apparaissent sur le papier photo grâce au procédé chimique, très mystérieux pour moi… À l’époque, je ne pouvais pas imaginer qu’un jour mon travail photographique allait être exposé dans des galeries parisiennes…

Après des études de Linguistique en Russie je travaillais comme professeur d’anglais, interprète et traductrice, mais je rêvais toujours de photographie… On m’a offert mon premier appareil photo professionnel et c’était un des moments qui a changé ma vie… Il y en eu d’autres.. Un été, la directrice de l’école où j’enseignais ne m’a pas laissé partir en vacances… J’étais obligée de rester pour assister aux examens… J’étais frustrée… Toute la famille était partie au bord de la mer…

Qu’allais-je faire en été à Moscou toute seule ? Parfois on ne comprend pas les signes que le destin nous envoie… Donc, j’ai décidé de faire des choses auxquelles j’avais toujours pensé mais pour lesquelles je n’ai jamais eu de temps… Je me suis inscrite pour le cours de salsa et à l’école photo – “Photoplay” de Moscou…

En 2015 j’ai emménagé à Paris. A ce moment, je ne parlais pas un seul mot de français… Et voilà – un autre événement qui me dirige vers la photographie… Je suis allée chercher un établissement pour les études de ma fille et je suis tombée sur le stand de l’école photo Spéos (Paris Photographic Institute). La femme qui présentais cette école était russe… Donc j’ai eu la chance d’avoir toute l’information dans ma angue maternelle… J’ai suivi le cours intensif de français pendant 6 mois et je me suis lancée pour une aventure photographique… Les études étaient en français et c’était un double challenge pour moi. Nous étions en train d’apprendre les termes techniques que je ne connaissais même pas en russe… En deux ans j’ai obtenu le diplôme RNCP et commencé à présenter mon travail artistique dans des galeries et travailler en tant que photographe indépendante. Depuis je participe à plusieurs expositions individuelles ou collectives. En avril 2018 j’ai également publié un livre de photos, intitulé “Un dress code personnalisé” en français et en anglais ( enregistré à la BNF). En 2021 est sorti mon deuxième livre “Portraits en Confinement” – un projet de 67 séances photo, réalisés à distance durant la pandémie. L’identité est une de mes valeurs principales. Je la cherche et l’exprime à travers mes photos. Comme les portraits des gens habillés des sacs à patates, ou les corps nus immergeant de l’eau, ou encore ceux peintes de leurs émotions.

J’adore faire des portraits, rencontrer des gens, échanger des émotions. C’est un processus magique qui englobe forcément un échange culturel et créatif.

– Quels sont vos projets à venir ?

Pour mes prochains projets, je vais continuer à travailler mes idées importées par le vent, le soleil ou les rencontres… C’est toujours la surprise qui est importante et qui m’attire dans l’art… Donc je vais le garder et vous intriguer dans l’attente de mes prochaines nouvelles.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Mes conseils pour les femmes sont les suivants: croyez en vous, aimez vous et appréciez vous bien! Restez positives, inspirées, intéressées par plusieurs choses et développez vos talents et passions. Soyez ouvertes aux opportunités et les surprises de la vie!

– Votre avis sur le site ?

Le concept de votre site est intéressant, inspirant et informatif. C’est une bonne idée de donner aux femmes cette chance de s’exprimer, d’apprendre et d’échanger les expériences, dont je suis reconnaissante.

– Dernier mot ?

N’oubliez pas de savourer chaque instant offert par la vie en laissant la place pour le soleil, les chants des oiseaux et les sourires de vos proches et vos amis.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2022

scroll to top