Close

Dorice Reid

Dorice Reid

Dorice Reid est née de parents Leo Morrel et Ruby Peyroux (née Matamua), à Rarotonga, Îles Cook. Elle a déménagé de Rarotonga en Nouvelle-Zélande à l’âge de huit ans.

Reid est devenu très influent parmi les Cook Islanders vivant à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Elle a d’abord travaillé comme représentante des ventes pour Air New Zealand, animatrice d’un talk-show de Radio Pacific et journaliste et reporter pour South Pacific Television. Reid est devenue plus tard la première femme d’origine insulaire du Pacifique à être nommée pour un siège au Parlement de la Nouvelle-Zélande par un parti politique national.

Reid est revenue de Nouvelle-Zélande dans sa ville natale de Rarotonga en 1983. Elle a pris un poste à la Cook Islands Tourist Authority en tant que directrice des ventes et responsable du marketing. En 1985, elle et sa sœur, Jeannine Peyroux, acquièrent le Little Polynesian Resort à Rarotonga. Ils ont rénové la petite station balnéaire et elle a remporté deux World Travel Awards.

Les membres du conseil Takitumu, l’un des trois conseils Vaka de Rarotonga, ont conféré le titre de chef Te Tika Mataiapo à Reid à la fin des années 1980. Le titre, qui porte le nom du guerrier des îles Cook Te Tika, a été accordé à Reid lors d’une cérémonie à Marae Te Pou Toru. Reid a refusé plusieurs demandes de candidature au Parlement des îles Cook, invoquant l’incongruité de s’engager dans la politique tout en portant un titre traditionnel.

Reid est devenu un défenseur du tourisme et de la préservation de la culture des îles Cook. Reid a effectué plusieurs pèlerinages au marae de Taputapuatea, un centre religieux traditionnel de la Polynésie orientale situé dans la commune de Taputapuatea, Raiatea, avec d’autres chefs polynésiens.[1] Elle était également un membre actif de la Cook Islands Voyaging Society. En 1995, Reid a été la seule femme membre d’équipage à bord du Te Au O Tonga, qui a navigué vers Raiatea, Tahiti, Nuku Hiva et Hawaï au cours d’un voyage de trois mois et demi. En 2002, elle a effectué un deuxième voyage à la voile à bord du Te Moana Nui O Kiva de son domicile de Rarotonga à Tahiti, Huahine, Raiatea, Tahaa, Bora Bora et Mitiaro.

De plus, Reid était membre de cinq agences environnementales distinctes des Îles Cook et a été juge pour le pays. On lui attribue la réintroduction du système raui aux îles Cook, un système traditionnel interdisant l’accès ou l’utilisation d’une ressource, comme un lagon de pêche ou des coquillages, pendant un certain temps. Le système est traditionnellement utilisé pour préserver les ressources alimentaires rares et encourage également la protection de l’environnement.

En avril 2011, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Tom Marsters a annoncé la nomination de Reid au poste de haut-commissaire des îles Cook en Nouvelle-Zélande, basé à Wellington. Elle devait prendre ses fonctions en juillet 2011, succédant à Mike Mitchell.

Dorice Reid s’est effondrée alors qu’elle assistait à une conférence sur le tourisme à Auckland et est décédée à l’hôpital d’Auckland à 1 heure du matin le 16 juin 2011, à l’âge de 67 ans. Résidente de Kauare, Rarotonga, elle a laissé dans le deuil deux nièces et un neveu.

scroll to top