InterviewsLes femmes d'Afrique

Siham Akla

Pack Lmf Pack Basic

Pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités.

siham akla, Je suis née à Rabat, l’aînée d’une fratrie de deux enfants d’un père originaire de Salé et d’une mère de Rabat.

Mes études primaires et secondaires se sont déroulées dans des établissements exclusivement féminins ce qui m’a permis de cultiver des valeurs de sérieux, de calme et de discipline tout en m’épanouissant dans diverses activités parascolaires. J’ai fait partie du groupe de chorale, de théâtre. J’ai été aussi une brillante membre du Club d’Echecs.

En 2002, j’ai obtenu mon baccalauréat en sciences expérimentales avec distinction ouvrant ainsi la voie à mon inscription à l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Settat. Je me suis spécialisée en finance, un domaine où mon sens de rigueur et mon esprit analytique ont trouvé leur plein épanouissement.
Diplômée en 2006, j’ai ensuite enrichi mon parcours avec un master en ingénierie fiscale et un certificat en comptabilité internationale de l’ISCAE et ultérieurement une certification en Analyses RH de l’université Cornell.

Et votre vie professionnelle ?

Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai débuté ma carrière dans le secteur pharmaceutique avant de rejoindre en 2007, un grand groupe institutionnel marocain. Cette année a coïncidé avec le projet de consolidation des comptes du groupe et de conversion vers les normes comptables internationales (IFRS).

J’ai fait partie de l’équipe des consolideurs du groupe qui a contribué activement à ce projet. Une expérience très enrichissante et stimulante qui m’a poussé à faire de ce métier ma vocation.

Cette expérience à forgé mon expertise dans ce domaine que j’ai pratiqué pendant 15 ans dans différentes structures du groupe avant d’assumer en 2022 la responsabilité du département Ressources Humaines.
Cependant, mes nouvelles responsabilités ne m’ont pas empêchée de maintenir mon attachement à la consolidation et aux normes IFRS. J’ai continué à pratiquer ce métier à travers l’Association Marocaine des Consolideurs Financiers et des formations et conférences que j’anime régulièrement dans ce domaine. Cette double implication dans la pratique et la transmission de savoir m’a permis de rester à la pointe de ce métier et de contribuer activement à son développement au Maroc.

Lire aussi :   Ndeye Soukeynatou Diop

Et pourquoi ce secteur d’activité ?

J’ai choisi ce secteur d’activité en raison du défi que représentait la nouveauté de ce métier. La consolidation des comptes et les normes comptables internationales (IFRS)étaient à l’époque, des domaines peu connus dans la sphère de la finance au Maroc.

Pour moi, le challenge résidait dans l’opportunité d’être parmi les pionniers de ce métier, de contribuer à son développement et de se positionner parmi les premiers praticiens de la consolidation des comptes et normes IFRS au Maroc.

Quels sont les moments ou évènements qui ont changé votre vie ?

En 2017, j’ai vécu un évènement qui a radicalement changé ma vie et ma vision du monde. Diagnostiquée d’un cancer du sein à l’âge de 33 ans, j’ai réalisé à quel point la vie est éphémère et combien il est important de se consacrer à des actions porteuses de sens. J’ai compris que notre existence a un but, que Dieu nous a mis dans cette vie pour accomplir une mission et réaliser des choses qui nous serviront dans l’au-delà.

Cette prise de conscience m’a poussé à découvrir de nouvelles passions : l’enseignement et la vie associative, ce qui m’a permis de donner du sens à mes actions et de m’impliquer davantage dans le partage.

En 2018, j’ai co-fondé l’Association Marocaine des Consolideurs Financiers avec d’autres membres, et démarré aussi ma carrière dans l’enseignement. Par la suite, je suis devenue membre active de plusieurs autres associations, dont l’association Mentor’Elles, qui œuvre pour le mentorat et l’empowerement des femmes et jeunes filles, et l’association sourire d’espoir qui œuvre pour la santé et l’éducation des enfants de moins de 18 ans.

J’ai également découvert le plaisir du mentorat, à travers la fondation Jadara, en orientant des jeunes en début de leur carrière professionnelle.

Cette nouvelle direction m’a apporté épanouissement et immense satisfaction, me transformant en une personne sociable, toujours à l’affût de nouvelles rencontres et connaissances personnelles.

Lire aussi :   Hari RANAIVO

Quels sont vos projets à venir ?

Mes projets futurs reposent sur ma volonté de continuer à privilégier le mentorat et l’engagement associatif, notamment en mettant l’accent sur la préparation de la relève.

Je suis déterminée à concrétiser une initiative qui me tient à cœur, à laquelle je réfléchis depuis un moment. Une initiative visant à créer une communauté de Junior Mentor. L’objectif est d’impliquer ces enfants dès leur jeune âge, dans des actions associatives et de mentorat, en les encourageant à prendre le lead sur des sujets qui les passionnent.

Je souhaite promouvoir le networking et le partage entre eux, les inciter à prendre la parole dès leur jeune âge et à valoriser ceux parmi eux qui excellent dans divers domaines, car ils sont une source d’inspiration plus puissante les uns pour les autres que nous le serions pour eux.

Cette initiative qui sera portée par les enfants et pour les enfants, vise à forger leur responsabilité sociale et leur épanouissement au sein de la société, en leur offrant les outils et les opportunités nécessaires pour devenir les leaders de demain.

Votre avis sur la situation de la femme dans notre pays ?

Je pense qu’il est crucial de remettre en question les statistiques et les études qui montrent encore des disparités et une sous-représentation des femmes dans certains secteurs.

Bien que cela puisse refléter une certaine réalité, nous ne devons pas oublier que les femmes marocaines ont toujours joué un rôle vital et de qualité dans notre société à travers des siècles. Chaque civilisation, chaque période de l’histoire du Maroc, a vu des femmes marquantes.

Ces femmes ont exercé une influence significative dans les domaines politique, scientifique et social.
Pour nous, femmes d’aujourd’hui, il est primordial de puiser notre inspiration dans ces personnalités influentes et de continuer à être des modèles au sein de notre société.

Nous sommes appelées à viser l’excellence dans nos domaines respectifs, mêmes si nous sommes moins nombreuses quantitativement. Notre objectif doit être de nous dépasser et d’élever nos standards.
Nous avons également la responsabilité de préparer la relève. Eduquer et guider la jeune génération pour assurer un avenir où chacun, quel que soit son genre, peut contribuer pleinement et équitablement à notre société.

Lire aussi :   Hala LMOUDDEN

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Il est essentiel de reconnaitre et de préserver les caractéristiques propres à la féminité. La femme doit embrasser sa nature de mère, sa sensibilité et son affection, sans chercher à s’aligner totalement sur les traits masculins, car cela risquerait de luis faire perdre sa féminité. Le véritable défi pour les femmes est de réussir à conserver cette sensibilité et cette affection tout en affirmant une forte personnalité et une détermination dans leur travail et leurs réalisations.

Un autre conseil que je donne aux mères est de jouer un rôle éducatif fondamental dans l’éducation de nos enfants, et veiller à ce que nos filles et nos garçons puissent aspirer aux mêmes opportunités et assumer les mêmes responsabilités dans la société. Nous devons préparer nos enfants à réaliser leurs pleins talents de manière égale.

Votre avis sur le site

Le site représente une excellente initiative qui met en lumière des femmes inspirantes et favorise leur prise de parole, contribuant ainsi à l’empowerement féminin.

Je souhaiterais que plus d’efforts soient déployés pour sa promotion afin qu’il puisse toucher un public plus large permettant ainsi au site d’atteindre pleinement son objectif et la raison pour laquelle il a été créé.

Dernier Mot

Mon conseil à toutes les femmes est d’éviter de se focaliser sur la comparaison avec les hommes, mais plutôt de chercher à se dépasser soi-même et de progresser continuellement.

C’est ainsi que chaque femme, dans son domaine, a le potentiel de briller comme une étoile, même dans un environnement majoritairement masculin.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Juin 2024

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page