Close

Céline Hervieux-Payette

Céline Hervieux-Payette

Céline Hervieux-Payette, CP (née le 22 avril 1941 à L’Assomption, Québec) est une ancienne sénatrice canadienne et l’ancienne chef de l’opposition au Sénat du Canada (2007-2008), la première femme à occuper ce poste. . Elle a été députée libérale de 1979 à 1984 et ministre du gouvernement de Pierre Trudeau dans les années 1980. Elle a pris sa retraite du Sénat le 22 avril 2016 après avoir atteint l’âge obligatoire de la retraite de 75 ans.

Dans les années 1970, Hervieux-Payette a été assistante politique du gouvernement québécois du premier ministre Robert Bourassa. Elle a également été administratrice, présidente et commissaire de la Commission scolaire Le Gardeur et directrice des relations publiques pour Steinberg Inc., une entreprise québécoise d’épicerie et de grands magasins.

Hervieux-Payette a été élue pour la première fois à la Chambre des communes du Canada lors des élections de 1979 en tant que députée libérale de Mercier. Elle a été réélue aux élections de 1980 et est devenue secrétaire parlementaire du solliciteur général du Canada. En 1983, elle a été nommée par le premier ministre Pierre Trudeau au Cabinet canadien en tant que ministre d’État (Condition physique et Sport amateur). Elle a ensuite occupé le poste de ministre d’État (Jeunesse) de janvier à juin 1984.

Elle n’a pas été nommée au cabinet de John Turner, qui a succédé à Trudeau en tant que chef libéral et premier ministre en juin 1984. Elle s’est présentée comme candidate aux élections de 1984, mais a été défaite.

Elle est retournée dans le secteur privé et a occupé le poste de vice-présidente, Entreprises au Groupe SNC, une firme d’ingénierie et de fabrication, de 1985 à 1989. De 1991 à 1995, elle a été vice-présidente, Affaires réglementaires et juridiques pour Fonorola Inc. , une entreprise de télécommunications. Elle est conseillère chez Fasken Martineau DuMoulin depuis 1995.

Hervieux-Payette a tenté de réintégrer la Chambre des communes aux élections de 1988 et de 1993, mais a été vaincue dans les deux tentatives. En 1995, elle est revenue au Parlement lorsqu’elle a été nommée au Sénat du Canada par Jean Chrétien. Elle devrait rester au Sénat jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge obligatoire de la retraite de 75 ans en 2016.

Le 18 janvier 2007, Hervieux-Payette est nommée chef de l’opposition au Sénat par le chef libéral Stéphane Dion, qu’elle avait appuyé lors de la course à la chefferie. Elle est également devenue lieutenante québécoise de Stéphane Dion en octobre 2007.

Le 3 novembre 2008, elle a été remplacée comme chef de l’opposition par Jim Cowan.

Le 30 octobre 2014, elle a déposé le projet de loi S-224 pour proposer une Journée nationale des produits du phoque et de la mer.

Le 11 juin 2015, elle a déposé le projet de loi S-231 « Loi modifiant la Loi sur les armes à feu, le Code criminel et la Loi sur la production de défense », qui aurait modifié un certain nombre de dispositions relatives à la propriété privée d’armes à feu.[2] Le projet de loi est mort au feuilleton le 2 août 2015 lorsque le Parlement a été dissous.

Le 12 avril 2016, dix jours avant la date de sa retraite obligatoire, elle a déposé le projet de loi S-223 « Loi modifiant la Loi sur les armes à feu et le Code criminel et d’autres lois en conséquence », qui revisitait bon nombre des mêmes mesures dans l’ancien projet de loi S-231.

scroll to top