Les femmes d'EuropeLittératurePortraits

Freya Stark

Pack basic Pack Basic

Freya Stark : une voyageuse et écrivaine fascinée par l’Orient

Freya Stark est née à Paris en 1893, d’un père anglais et d’une mère aux origines européennes variées. Elle passe son enfance en Italie, où elle développe son goût pour les langues et la lecture. À l’âge de neuf ans, elle reçoit un exemplaire des Mille et Une Nuits qui éveille sa curiosité pour l’Orient. Plus tard, elle étudie l’arabe et le persan à l’université de Londres et décide de partir à la découverte du Moyen-Orient et de l’Afghanistan.

Freya Stark est une pionnière dans l’exploration de régions peu connues ou inaccessibles aux Occidentaux, notamment aux femmes. Elle voyage souvent seule ou accompagnée de guides locaux, bravant les dangers et les difficultés. Elle est l’une des premières femmes non arabes à traverser le désert d’Arabie et à visiter les vallées des Assassins en Iran. Elle rencontre des personnalités politiques et religieuses, des tribus nomades et des communautés isolées. Elle s’intéresse à la culture, à l’histoire et à la vie quotidienne des peuples qu’elle côtoie.

Freya Stark raconte ses voyages dans une vingtaine de livres qui mêlent récit, description, analyse et poésie. Elle a un style élégant, vivant et personnel qui séduit ses lecteurs. Elle ne se contente pas d’être une observatrice passive, mais cherche à comprendre et à partager les réalités qu’elle rencontre. Elle témoigne également de son époque, marquée par les deux guerres mondiales, les conflits régionaux et les changements politiques. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille pour le ministère britannique de l’Information au Moyen-Orient et fonde la Fraternité de la Liberté, un mouvement anti-nazi.

Lire aussi :   Florence Pugh

Freya Stark meurt en 1993 à Asolo, en Italie, où elle avait élu domicile. Elle laisse derrière elle une œuvre riche et originale qui fait d’elle une des plus grandes voyageuses et écrivaines du XXe siècle. Elle a reçu de nombreuses distinctions pour ses contributions à la littérature, à la géographie et à la diplomatie. Elle a été faite dame commandeur de l’ordre de l’Empire britannique en 1972.

Pack basic

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page