Close

La journaliste Shireen Abou Akleh « tuée de sang froid » par les forces israéliennes

La journaliste Shireen Abou Akleh « tuée de sang froid » par les forces israéliennes

La journaliste palestinienne Shireen Abou Akleh, l’une des reporters les plus célèbres de la chaîne qatarie Al Jazeera, aurait été tuée par un tir de l’armée israélienne, ce 11 mai au matin. Selon sa chaîne, elle couvrait une « opération israélienne » dans un camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie. Le ministère palestinien de la Santé a annoncé qu’elle avait reçu une balle dans la tête avant de confirmer sa mort quelques temps après.

Shireen Abou Akleh, née dans une famille chrétienne de Jérusalem, avait 51 ans. Elle a initialement étudié l’architecture à l’université des Sciences et Technologies de Jordanie, avant de se spécialiser en journalisme écrit à l’université de Yarmouk. Passée par La Voix de la Palestine, Aman Satellite Channel et Radio Monte-Carlo, elle a rejoint Al Jazeera dès 1997, couvrant le début de la seconde Intifada.

La direction de la chaîne qatarie accuse les forces israéliennes de « meurtre flagrant en violation des lois et normes internationales », commis « de sang froid », la journaliste portant un gilet pare-balles estampillé « Presse ». Al Jazeera appelle la communauté internationale à condamner et à « tenir les forces d’occupation israéliennes pour responsables d’un ciblage intentionnel ».

Selon plusieurs témoins, la journaliste et son équipe sont arrivés sur place aux alentours de 6h30. Des snipers israéliens étaient postés sur les toits alentours. « Shireen Abou Akleh est sortie de son véhicule, portant un casque et un gilet pare-balles indiquant clairement “Presse”. Un sniper israélien lui a tiré dessus, la touchant juste en dessous de l’oreille. Elle est tombée près d’un mur, et les tirs se sont poursuivis, empêchant d’autres journalistes de l’atteindre », explique sur son compte Twitter la journaliste d’Al Jazeera Lina Al Saafin.

Selon Al Jazeera, « Shireen Abou Akleh a envoyé un message au bureau d’Al Jazeera à Ramallah par e-mail à 6h13 dans lequel elle écrivait: “Les forces d’occupation prennent d’assaut Jénine et assiègent une maison dans le quartier de Jabriyat. Sur le chemin, je vous apporterai des nouvelles dès que ce sera plus clair.” »

scroll to top