Close

Ntlhoi Motsamai

Ntlhoi Motsamai

Vice-président 1996-99.

Motsamai est entrée en politique en 1996, lorsqu’elle a été élue vice-présidente de l’Assemblée nationale. La constitution du Lesotho ne limite pas la présidence ou la vice-présidence aux membres du parlement, exigeant seulement que les ministres ne puissent pas être élus à ces postes. Motsamai a succédé à la présidence en 1999, à la suite du décès de John Teboho Kolane. Elle est devenue la première femme conférencière du Lesotho et était également considérée comme la plus jeune conférencière d’Afrique. Lorsqu’elle a pris ses fonctions, l’Assemblée nationale ne comptait que trois femmes députées.

En 2005, Motsamai a nommé Bereng Sekhonyana pour représenter le Lesotho à une conférence sur la réforme parlementaire de la SADC au Botswana. Justin Lekhanya (le chef du Parti national basotho) s’est opposé à sa décision et a ensuite organisé une série de manifestations dans les bâtiments de l’Assemblée nationale. La commission des privilèges de l’assemblée a par la suite constaté que Lekhanya et quatre autres membres du BNP avaient menacé et intimidé Motsamai, et a recommandé qu’ils soient suspendus du parlement sans solde pendant cinq mois maximum. Sekhonyana a été assassiné deux jours après que cette conclusion a été rendue.

scroll to top