Les femmes d'AmériqueArtPortraits

Sylvia Plath

Pack Lmf Pack Basic

Sylvia Plath est née le 27 octobre 1932 à Boston (Massachusetts). Elle est la fille de Otto Plath, un professeur de biologie, et de Aurelia Schober Plath, une enseignante. Plath a grandi à Winthrop, un quartier côtier de Boston, avec son frère aîné Warren.

Plath était une enfant très intelligente et dotée d’un grand talent pour l’écriture. Elle a commencé à écrire des poèmes et des histoires dès son plus jeune âge et a remporté de nombreux prix et distinctions pour ses écrits. Elle a également été très active dans sa communauté et a participé à de nombreuses activités extrascolaires, notamment le théâtre et la musique.

En 1950, Plath a été admise à Smith College, une université prestigieuse pour femmes située à Northampton (Massachusetts). Elle a continué à écrire et à publier des poèmes et a remporté plusieurs prix pour son travail. Cependant, elle a aussi été confrontée à de nombreuses difficultés et a souffert de dépression et de solitude pendant son séjour à l’université.

En 1953, Plath a interrompu ses études et est retournée à Boston pour subir un traitement médical pour sa dépression. Elle a finalement été hospitalisée à la McLean Hospital, un établissement spécialisé dans le traitement de la maladie mentale, où elle a reçu des traitements électroconvulsifs.

Après sa sortie de l’hôpital, Plath a repris ses études à Smith College et a obtenu son diplôme en 1955. Elle a ensuite étudié la littérature anglaise à l’université de New York avant de partir en Europe en 1957 pour poursuivre ses études.

En 1958, Plath a rencontré le poète Ted Hughes et ils se sont mari

Lire aussi :   Mpho Phalatse

En 1960, Plath et Hughes ont emménagé à Londres, où Plath a commencé à écrire son roman « The Bell Jar« . Le livre, qui raconte son expérience personnelle de la dépression et de la solitude, a été publié en 1963 sous un pseudonyme, puisqu’elle craignait que sa carrière ne soit pas prise au sérieux si elle était reconnue comme l’auteure.

En 1963, Plath et Hughes ont divorcé et Plath s’est installée dans un appartement à Londres avec ses deux enfants. Elle a continué à écrire et a publié deux recueils de poésie, « The Colossus » et « Ariel ». Cependant, elle a également souffert de dépression et de solitude et a tenté de mettre fin à ses jours à plusieurs reprises.

Le 11 février 1963, Plath a finalement réussi à se suicider en se faisant une overdose de somnifères et en se mettant la tête dans le four de sa cuisine. Elle avait 30 ans.

Plath a laissé derrière elle un important héritage littéraire et est considérée comme l’une des poétesses les plus importantes de sa génération. Son œuvre continue d’inspirer de nombreux lecteurs et écrivains et elle est souvent associée au mouvement de la poésie confessionnal, qui met en avant l’expérience personnelle et les émotions de l’auteur.

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page