Close

Alisoatiana Rakotoarison Mitsinjo

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je suis Alisoatiana Rakotoarison Mitsinjo, j’aurai 23 ans cette année, et j’occupe le poste de responsable marketing & communication chez ENTIC Madagascar. J’ai eu mon baccalauréat à 15 ans, et j’ai intégrée l’université SAMIS ESIC Saint Michel Amparibe Antananarivo, pour y étudier la communication et journalisme. Après 5 années d’études, j’ai obtenu mon master en sciences de l’information et de la communication en 2020. Mais confrontée à la crise du Covid, trouver un bon job approprié au diplôme et au filière n’est pas tâche facile. Passionnée de l’écriture journalistique, je me suis initiée dans la rédaction et les métiers du web. Je faisais des missions de rédaction web en freelance, et en même temps j’essayais de trouver le travail de mes rêves (rire). En novembre 2020, j’effectuais un stage d’embauche pour le poste de journaliste dans l’une des organisations de la société civile. Après 3 mois de période d’essai, j’ai été accepté mais j’ai décidé de ne pas accepter le poste puisque je sentais que je n’étais pas du tout à ma place, de plus les conditions de travail ne respectaient pas du tout les normes. J’ai refusé le poste de journaliste au sein de l’organisation de la société civile et je continuais ma mission en tant que rédacteur freelance.

En même temps, j’ai réussi à avoir un contrat de community manager en freelance également. Mai 2021, je postulais par hasard au poste d’assistant marketing & communication sur Portaljob. Une semaine après, on m’a appelée pour un entretien. Le jour même de l’entretien, le manager de ENTIC Madagascar m’annonce que je suis prise. ENTIC Madagascar est une entreprise spécialisée dans les NTIC. Et elle est a comme partenaire Huawei Technologies. Au bout de 3 mois au poste d’assistant marketing & communication, j’ai été promu au poste de responsable marketing & communication.

– Et votre vie professionnelle

J’adore mon job, j’adore mon environnement de travail. ENTIC Madagascar m’a permis de m’épanouir personnellement et professionnellement. Dans cette interview, je tiens également à remercier mon manager pour la confiance qu’il m’a accordée en me confiant le poste de responsable marketing & communication.

Pour vous expliquer combien je suis épanouie, je ne me rends plus compte qu’on est lundi et j’ai hâte que les week ends se termine pour être au travail. (hihi)

– Et pourquoi ce secteur d’activité

De base, j’ai toujours voulu devenir un journaliste, un journaliste investigateur. Mais avec les expériences et les stages, je me suis convertie petit à petit dans le digital. Je peux dire que ça a été le coup du destin, et j’en suis contente. A l’ère du web 4.0 le digital n’est plus une question de choix c’est un réel besoin et c’est notre avenir.

– Quels sont vos projets à venir ?

Des projets j’en ai mais, je préfère les garder pour moi pour le moment (hihi). Petit indice : c’est en rapport avec le marketing digital.

– Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Un évènement qui a changé et qui me marque à vie c’était la perte de mon père le 24 aout 2015. C’était un incident qui a forgé totalement ma personnalité et qui m’a rendue mature avant l’heure.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Un conseil pour les femmes qui veulent réussir ? Avoir l’esprit de détermination de soi et confiance en soi et forger le mental. C’est dans le mental « oui je vais le faire, oui je veux vraiment le faire, oui je vais réussir ». Une chose à éviter : être en concurrence ou en rivalité avec les autres.

– Votre avis sur la situation de la femme au Madagascar.

La femme n’a pas encore totalement sa place, il faudrait lutter pour l’avoir. Même si on essaie tant bien que mal, la société considère encore et toujours la femme comme étant des « fanaka malemy » des objets. Et qu’en 2022 même, l’effectif des violences sur les femmes et mineurs devient drastique. Une des situations qui m’a le plus choquée était la peine de 2 ans d’emprisonnement ferme avec 100 euros, c’est ce qu’a écopé le violeur pour avoir abusé d’une adolescente de 20 ans. Ce n’est pas normal du tout, je dirai même que c’est une injustice.

– Votre avis sur le site ?

Le site est super sympa, et c’est un concept très innovant je trouve, surtout que vous mettiez en avant la promotion des femmes, vous mettez en valeur les femmes et cela n’a juste pas de prix mais merci vraiment merci.

– Dernier mot ?

Révéler votre potentiel et n’ayez surtout pas peur. J’encourage toutes les femmes à prendre conscience de leur valeur, il n’existe pas de standard de réussite, chacune brille à sa manière, et le plus important c’est d’aimer ce que vous faites.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Mai 2022

scroll to top