InterviewsLes femmes d'Afrique

Dohoué Ineck Perpétue HOUNGBEDJI

Pack basic Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

A l’état civile, on m’appelle Dohoué Ineck Perpétue HOUNGBEDJI, âgée de 24ans et d’origine Béninoise.
Je suis une jeune Scénariste, Réalisatrice et Chargé de production. Mon parcours académique m’a conduit à l’institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (ISMA), où j’ai obtenu une licence professionnelle en Gestion de la production audiovisuelle en 2018.

Ma passion pour le monde de l’audiovisuel et du Cinéma me vient de mon feu père, il était photographe et vidéaste, un grand modèle à suivre. Depuis mon enfance, j’ai toujours rêvé être cette version féminine du leadership et du professionnalisme qu’il incarnait.

2- Et votre vie professionnelle

Depuis 2018, je me suis engagée en tant que trésorière générale de l’ONG Union Performance Bénin (UP Bénin), avec laquelle j’ai eu à participer à de nombreuses œuvres audiovisuelles parmi lesquels ‘’ASUKA’’ avec la collaboration de L’Unicef et Epitech Bénin, ‘’DOCTEUR COVID’’…

En 2022, j’ai été une des lauréates du programme Clap Assainissement organisé par Niyel et les Films Selmon, j’ai eu à réaliser mon documentaire Tò dji, au rythme de l’eau, qui a fait sa première au FSMA Short Film Festival, Abidjan. Ensuite, j’ai réalisé de façon indépendante les court métrages LIGHT et TURN qui font actuellement le tour de plusieurs festivals à l’international (Silicon Valley African Film Festival, Festival du film Éducatif Saloum tout court, 60 Seconds Intl Film Festival…).

Pour élargir mes connaissances dans le domaine de la production cinématographique, j’ai participé à l’atelier de formation sur les fondamentaux de la production, organisé par Canal plus et Canal plus University.

Et étant parallèlement une grande militante pour la cause environnementale, mon reportage ‘’Autres temps, autres mœurs’’ a été nominé pour le grand prix Epop 2023.

Je concocte aussi des décors pour des shootings photo, je suis également modèle photo à l’occasion et j’adore photographier le monde vert.

Lire aussi :   Imane ASRAOUI

Par ailleurs, je suis une grande passionnée du tourisme, surtout le tourisme local, donc j’ai su profiter de l’occasion pour être la promotrice de Trajet Bénin Mobile, un reporter en ligne des trajectoires des villes et villages du Bénin par des images et vidéos prisent uniquement avec un smartphone.

Je suis aussi l’une des promotrices de ‘’Hapiness for all’’, une collecte de don qui se fait chaque fin d’année, avant Noël à l’endroit des enfants lésés.

Chacune de ces activités me permet d’accroitre mes compétences professionnelles.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

Le cinéma pour Ineck, c’est un moyen de m’exprimer, de me faire voir, de me faire entendre, d’être la voix des sans voix, et de relever la gente féminine avec mes propres moyens, mon savoir-faire.
Je dois avouer que suis une personne très imaginative et ce domaine tombe à point nommé pour pouvoir projeter toutes ses imaginations avec des procédés visuels et sonores.

4- Quels sont vos projets à venir ?

J’ai non seulement pour ambition de devenir une consultante en production cinématographique mais aussi d’être une personnalité incontournable dans le cinéma africain et d’ailleurs. Et sans oublier le plus important, œuvrer pour être une leadeuse pour toutes ces femmes qui veulent réussir.
Et en poursuivant mes objectifs, je souhaite apporter ma pierre à l’édifice que toutes ces braves femmes dans ce secteur construisent aujourd’hui pour la génération future, un monde libre sans stéréotype, sans limite pour la gente féminine qui souhaiterais embrasser le domaine de l’audiovisuel et du cinéma.
Je suis persuadée que ma motivation, mon amour pour le cinéma et mon engagement m’aideront à atteindre mes objectifs professionnels.

Lire aussi :   Diane GODONOU-DOSSOU

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Un des moments qui a changé ma vie a été lorsque j’ai perdu mon père en 2014. Cette phase a été terrible pour moi et pour le reste de ma famille.

Je voulais qu’il soit là pour voir le fruit de ses sacrifices, qu’il voit son modèle type, mais hélas.
Néanmoins, cela a été également une occasion de rester forte et de développer la confiance en soi. Toutes mes actions professionnelles et personnelles ont toujours été guidées par ses sages conseils qu’il me livrait depuis le primaire.

6- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Je tiens avant tout à rappeler aux femmes, qu’être une femme n’est pas une faiblesse, ni une excuse, c’est plutôt une graine qu’il faut savoir nourrir, chérir et protéger pour grandir. Être une femme, c’est une grâce malgré les difficultés de la vie.

Alors, j’invite toutes ces femmes qui n’ont pas confiance en elles, qui pensent avoir des complexes ou handicaps, à se relever, à se surpasser, il est l’heure et il n’est jamais trop tard pour atteindre son plein potentiel ; et à toutes ces femmes fortes, vous faites notre fierté, continuez sur cette lancée.

En tant que femme, n’ayons pas peur d’avoir des rêves, de vouloir exercer des métiers entres griffes, masculins, tant qu’on peut en rêver, on peut les réaliser. N’hésitons surtout pas à nous faire former et disposer pour toutes les mises à jour que ceux-ci impliquent.

7- Votre avis sur la situation de la femme au Bénin

Il y a de cela des années, si je peux le dire ainsi, la femme béninoise est très souvent assignée au second rang par rapport à l’homme dans presque tous les domaines.

Mais aujourd’hui, fière est de constater que beaucoup de femmes occupent des postes de responsabilité. Beaucoup de femmes béninoises constituent des sources de motivation pour d’autres. Et des initiatives ont été mise en place pour favoriser l’autonomisation de la femme en république du bénin.

Je suis plus que ravie de remarquer que des femmes entreprennent, font des formations…la femme béninoise n’est plus non seulement mère au foyer mais aussi, cheffe de cabinet, cheffe de chantier, directrice, ministre, propriétaire, vice-présidente, chirurgienne…

Lire aussi :   Souad El Alaoui Ben Hachem

8- Votre avis sur le site ?

Ce site constitue non seulement une bibliothèque mais aussi une source de motivation pour toutes les femmes qui veulent se démarquer, réussir.
L’initiative de ces interviews poussera des milliers de femme à exceller dans leurs vies professionnelles comme personnelles.
Et je souhaite vivement que ce site prospère et qu’il perdure pour la génération future, parce que beaucoup de parcours féminins intègreront l’histoire, bientôt.

9- Dernier mot ?

Je ne saurais finir cet interview sans adresser un sincère remerciement à ‘’le monde féminin’’, merci de contribuer activement à la cause féminine.

Et je voudrais encore une fois m’adresser aux femmes ; mesdames, ne l’oubliez jamais, les droits des femmes sont des droits humains.

Aujourd’hui nous constituons le premier facteur du développement économique et humain, alors mettons-nous au travail. Prenons la relève.

Entre parenthèses, si vous avez envie de découvrir ou de mieux connaitre le Bénin, n’hésitez surtout pas à vous abonner à la page de Trajet Bénin Mobile, disponible sur tous les réseaux, LinkedIn, Facebook, Instagram, Tik tok…

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Octobre 2023

Pack basic

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page