Close

Insaf Bennis

Insaf Bennis

Insaf Bennis

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

C’est Insaf Bennis, digital entrepreneur et maman. Après avoir vécu 18 ans au Maroc, je me suis envolée à Paris pour poursuivre mes études en classes préparatoires aux grandes écoles. J’ai ensuite intégré Neoma Business School. Depuis toujours, je savais que je voulais travailler dans la communication, mais c’est lors de mon parcours que j’ai découvert le monde du digital un peu par hasard. Suite à mon premier stage chez Havas Media, en tant que chargée d’achat d’espace média display, j’ai découvert le monde du digital pour ne plus jamais le quitter. Cette même année, en 2014 je crée mon blog, puis mon compte Instagram.

En parallèle, je choisis un parcours en alternance et je travaille donc pendant deux ans chez SNCF en tant que chargée de projet Social Media. Enfin diplômée et fraîchement mariée, je décide avec mon mari d’opter pour l’option expatriation. Nos parcours professionnels respectifs nous font atterrir à Dubai! A Dubai je décroche mon premier CDI en tant que Social Media Manager chez DDB. Deux années lors desquelles je suis devenue maman. Mais être maman, m’a donné encore plus de force pour prouver que ce n’était pas antinomique avec une réussite professionnelle.

Chez DDB,  j’ai eu la chance de travailler pour 10 marques dont Guerlain, CitiBank, Lipton Ice Tea, Heineken, Sephora etc. Je passe ensuite côté annonceur en tant que Digital Manager chez Charlotte Tilbury Middle East. Incontestablement les deux années les plus riches de ma carrière corporate, car non seulement j’ai ouvert mon horizon au digital en général mais j’ai aussi touché au marketing offline / traditionnel.Je décide donc en avril 2020 de me lancer à mon propre compte et de lancer IB Digital Academy, une agence de conseil en marketing digital et de formations en visio-conférence pour démystifier le digital et former les personnes désireuses de se lancer dans le secteur!

– Et votre vie professionnelle

Aujourd’hui, j’ai plusieurs casquettes et je cumule plusieurs jobs! Je suis entrepreneure digital puisque je suis d’une part consultante en Marketing Digital, aidant ainsi plusieurs marques à établir leur stratégie digitale. Je suis également formatrice au sein de IB Digital Academy. Je forme et coach les particuliers mais aussi les entreprises sur le domaine du digital. Depuis 2014, j’ai maintenu mon activité de blogueuse et de créatrice de contenu (@insaf.bennis si tu veux en savoir + ;)). Et je suis également Marketing Manager, à mi-temps, pour une. start-up en plein essor @makanhome (sur Instagram). Ça fait beaucoup, certes mais je suis épanouie comme cela. 🙂

– Et pourquoi ce secteur d’activité

Comme je l’ai expliqué en début d’interview, j’ai toujours su que je voulais travailler dans la communication, certainement de part mon caractère et mes passions: l’écriture, le contact humain, la publicité. Puis j’ai découvert le digital et ce que j’aime le plus, sans doute, c’est que les sujets ne se ressemblent pas. Les challenges sont toujours très différents, et mes journées ne se ressemblent pas. Par ailleurs, le digital change quasiment chaque jour, et j’aime rester up to the trends! I find it very exciting … 🙂 Enfin, dans le digital, tout est mesurable, et cet aspect analytique, qui peut parfois manquer sur les autres plateformes, m’anime car il est beaucoup plus facile de mesurer l’impact sur un business, notamment dans le monde des startups où le budget peut être limité au démarrage.

– Quels sont vos projets à venir ?

Sur les mois à venir, je compte pousser IB DIGITAL ACADEMY encore plus loin. Un modèle de formation plus novateur, qui va au-delà des réseaux sociaux et qui s’étend sur tous les domaines du digital ( crypto, google ads, NFT etc.) Je lance aussi une co-création post- ramadan, je ne peux pas en dire + mais j’ai hâte!

– Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Devenir maman. Finalement ça a redistribué toutes les cartes. C’est une aventure incroyable mais compliquée. ça me demande extrêmement d’organisation de jongler entre toutes mes occupations, mon rôle de maman, d’épouse, ma vie sociale. J’aime la vie, et je veux profiter de chaque seconde. Et parfois, ce n’est pas facile d’exceller partout, simultanément. D’ailleurs, ce rythme de vie effréné m’a mené au burnout et c’était un grand apprentissage. Il faut apprendre à être compatissant envers soi, prioriser, et accepter que tout ne peut pas toujours être parfait.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Je pense que mon conseil serait de leur dire qu’elles doivent définir ce qu’est pour elles la réussite. On vit dans une société qui impose beaucoup de pression aux femmes. La femme doit pouvoir s’occuper de ses enfants, exceller au travail, être présente à la maison, pour ses parents, pour ses amis. STOP, nous ne sommes pas surhumaines. Certaines décideront que la réussite c’est d’être femme au foyer, d’autres trouveront l’équilibre dans une carrière professionnelle. Mais en somme, il faut définir SA réussite, et surtout se fixer des objectifs. Voilà mon plus précieux conseil.

– Votre avis sur la situation de la femme

Je vais répondre en fonction de mon pays d’origine. Je trouve que la situation de la femme au Maroc a évolué mais il reste quand même beaucoup de points à améliorer.

1- La liberté de disposer de son corps: nous sommes constamment juger sur notre style vestimentaire, la harcèlement de rue est un véritable fléau et ça mérite un révision complète de notre modèle d’éducation à l’école et à la maison

2- Le droit des femmes: si une femme divorce, ou se trouve en situation précaire, les droits qui lui sont attribués sont infimes. Alors certes, les choses ont évolué depuis que ma mère a divorcé, mais il n’en demeure pas moins que C’EST DUR d’être une femme au Maroc

3- le jugement: si le Maroc est une société où le jugement est prédominant, indépendamment du genre, pour les femmes, le jugement est encore plus rude. On juge nos faits, nos gestes, nos décisions, en s’arrêtant souvent sur l’apparence avec comme ligne conductrice de jugement le fameux “hchouma”.

– Votre avis sur le site ?

J’apprécie vraiment l’initiative. Celle de connecter et de mettre en avant plusieurs femmes de différents horizons. Keep going!

– Dernier mot ?

Visualise. Work. Achieve

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2022

scroll to top