Interviews

Jihane BENSLIMANE

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités.

Je suis Jihane BENSLIMANE, Franco-marocaine qui œuvre dans le conseil en stratégie des entreprises, management et entrepreneuriat entre l’Europe et le Maghreb.

J’ai accompagné mes parents en France où ils avaient une fonction dans la diplomatie marocaine et j’ai grandi dans le Sud-Ouest de la France. Petite, je préférais déjà les jeux en équipe où je pouvais être reconnue comme «Leader» ou «mobilisatrice ». La passion de l’entrepreneuriat, de la mise en place de nouveaux projets ou d’idées novatrices en manageant une équipe est née il y a donc un petit un moment. Mon parcours personnel et professionnel n’ont fait que confirmer cette voie.

J’ai d’abord commencé mon parcours universitaire dans le domaine scientifique dans l’industrie alimentaire dans le Sud-Ouest de la France qui j’avoue m’a appris une méthodologie de travail et un savoir –faire riche des pays développés dans les secteurs de l’agro-alimentaire et de l’Agro-food.
Ensuite j’ai réalisé que je souhaitais comprendre la gestion de toute l’organisation de l’entreprise et non pas uniquement l’aspect production ou l’aspect technique. Je me suis donc redirigée vers des diplômes en comptabilité, en management (Université Paris Dauphine), en stratégie et en conduite du changement (Institut Français de Gestion et Georgetown Washington).

J’ai pu découvrir plusieurs secteurs grâce à différents postes durant mes études mais aussi dans mon évolution dans différentes entreprises comme par exemple dans l’hôtellerie comme gouvernante ou responsable petit déjeuners ou baby-sitter ensuite en tant qu’hôtesse d’accueil dans différents sièges de multinationales, commerciale dans les produits agro-alimentaires ou cosmétiques, … Toute cette expérience fût pour moi très bénéfique et me sert beaucoup dans mon domaine aujourd’hui puisque j’ai pu bâtir de solides connaissances et un savoir-faire dans des métiers et secteurs divers.

Cela m’a aussi aidé à développer des capacités d’analyse entre les données terrain et ce que nous apprenons en formation universitaire et du coup d’aller plus vite au résultat ou à l’essentiel.

Aujourd’hui, j’interviens dans des missions d’accompagnement de la dynamique de différents pôles, des missions de stratégie générale, de communication stratégique et institutionnelle, marketing stratégique, ressources humaines dans différentes structures au Maroc, en France, en Tunisie et en Algérie, notamment dans le secteur aéronautique, secteur hôtellerie et restauration, le secteur industriel, etc.

2- Et votre vie professionnelle

J’ai pu fonder Hera Consulting Group, une entreprise spécialisée dans le Business Coaching, le conseil et la formation professionnelle basée à Casablanca. Nous intervenons au Maroc et dans d’autres pays en Afrique. Notre principale force dans notre périmètre est le pont entre l’Europe et le Maroc et d’accompagner l’ensemble des acteurs en étant orienté résultat.

Nos domaines d’activité stratégiques sont :

  • Le Business Coaching et la conduite du changement. Cela nous permet de conduire le changement dans les transmissions des entreprises familiales des fondateurs aux enfants héritiers ou dans le cas de développement de PME.
  • Le conseil en stratégie d’entreprise et en management en incluant les études de marché, l’analyse concurrentielle, la veille concurrentielle, le diagnostic stratégique, l’ingénierie de formation, la refonte des cahiers de procédures, conseil juridique et financier, mise en application de normes internationales.
  • Le développement des compétences, la formation professionnelle, mise en place de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences et le développement de certains métiers ou filières au Maroc…
  • L’accompagnement aux investisseurs ou aux porteurs de projet étrangers ou nationaux et ouverture de marchés internationaux.
  • L’accompagnement des professionnels dans le développement de leurs compétences par le biais des formations professionnelles.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

En 2012, j’ai pris le temps de réfléchir à mon projet à distance et j’ai réalisé une étude de marché terrain dans le secteur du conseil en stratégie au Maroc. J’avais en effet bien conscience que mon installation au Maroc, après avoir grandi en France, ne serait pas une simple affaire. Cependant, j’étais portée par l’amour de mon pays, la volonté de participer ne serait-ce qu’un peu dans son développement, les valeurs reçues dans mon éducation et surtout les encouragements de ma famille. Dans mes premiers pas, j’ai eu l’opportunité de décrocher mes deux premières missions. Les résultats probants de celles-ci, la reconnaissance et l’encouragement de ces deux chefs d’entreprise m’ont poussée à croire davantage à mon projet et à créer un cabinet de conseil en stratégie et conduite du changement Hera Consulting Group.

Je ne regrette absolument pas mon choix et cela se voit dans nos résultats. Aujourd’hui nous n’avons pas que des références clients PME mais aussi Multinationales. Je suis inspirée tous les jours par mes missions car elles ont un sens et des objectifs clairs. Aussi, étant Ex Marocaine Résidente à l’Etranger, je suis très motivée à participer au développement des entreprises de mon pays : le Maroc.

4– Quels sont vos projets à venir ?

Notre cabinet Hera Consulting Group se développe davantage auprès des investisseurs étrangers qui souhaitent installer leurs activités ou leurs produits dans le Maghreb ou en Afrique de manière générale. Nous consolidons notre présence via ce pont entre l’Europe et le Maghreb.

Également nous intervenons de plus en plus dans des secteurs comme l’agriculture, l’industrie de la viande, l’industrie Agro-alimentaire …

Pour ma part, je développe actuellement un réseau de networking professionnel MEET’IN que nous venons de créer afin de participer à la création de valeur ajoutée au Maroc et ouvert bien entendu aux professionnels du monde comme à notre Diaspora très compétente installée à l’étranger.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Plusieurs événements ont changé ma vie, mes réussites, mes échecs mais surtout je pense à l’événement récent en particulier : COVID.

J’ai pu formaliser ma définition de la réussite. En effet, durant cette période j’ai pu déboulonner l’organisation de mon entreprise et de ma vie personnelle. J’ai pu mettre de côté mes préjugés pour travailler autrement. En prenant du recul, en me concentrant sur ce que je juge essentiel et mes forces, je me suis fixée de nouveaux objectifs. De là, je me suis lancée dans une nouvelle manière de faire les choses qui me permet d’être en constante évolution positive aussi bien au niveau professionnel que personnel.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

De mon opinion, la femme a les mêmes possibilités d’évolution qu’un homme dans le secteur public comme privé. Cependant, j’ai souvent eu l’occasion dans mes missions de discuter avec des femmes compétentes refusant ces évolutions, des responsabilités ou plus d’heures de travail à fournir. Celles-ci ont peur d’évoluer car elles se focalisent davantage sur la croissance des contraintes et des risques que leur propre développement personnel et professionnel. Pour que ces mentalités évoluent et que l’expérience entrepreneuriale au féminin se développe, il est essentiel que plus de dispositifs d’aide à la création d’entreprise naissent et que le soutien de l’entourage soit plus important.

7- Votre avis sur la situation de la femme

Les femmes marocaines entrepreneures sont soutenues généralement par leurs familles. Pour ma part, j’ai été et je suis encore encouragée par mes parents, mon frère et mes amis.

En revanche, j’ai pu rencontrer des femmes entrepreneures marocaines se plaignant du manque de support de leurs conjoints ou de la société marocaine, ce qui leur cause des contraintes supplémentaires. Dans cette aventure entrepreneuriale, le conjoint a un rôle de facilitateur.

Ces exemples non constructifs dans notre société n’encouragent pas forcément des femmes à se lancer dans leur idée entrepreneuriale. Selon moi, les responsables et l’entourage familial doivent aider les femmes à développer leur expérience managériale quel que soit leur niveau d’instruction, à accepter les responsabilités, développer leur créativité, leur autonomie incluant les contraintes que cela peut engendrer. Les entreprises peuvent également proposer un incubateur de projets innovants pour aider et soutenir leurs salariées à développer leur potentiel managérial entrepreneurial.

8– Votre avis sur le site ?

De mon point de vue, les entrepreneures ou les professionnelles restent parfois bloquées dans des stéréotypes ou face au clivage entre genres dans le monde de l’entreprise. Je salue l’initiative et le contenu de ce site qui permet de mettre en valeur la femme de manière générale sans faire de différence de critères comme l’origine, couleur de peau, l’âge, catégorie socioprofessionnelle, etc.

Ce genre de lectures ou d’articles permettent de mobiliser encore plus de femmes à créer de la valeur ajoutée et de s’épanouir pleinement professionnellement et personnellement parlant.

9– Dernier mot ?

Selon mon opinion, il n’y a pas d’âge ni de « moment idéal » pour entreprendre. Avoir des objectifs de carrière ambitieux en étant salariée ou en créant son entreprise répond à un but précis : celui de vivre, d’être épanouie et faire ce que nous aimons, notre passion. J’encourage donc chaque femme qui se pose des questions à se lancer, à être dans l’action et à le faire le mieux possible.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Novembre 2022

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page