News

Malgré le boom des financements, les fondatrices de startup africaines restent sous-représentées

Comme rapporté hier, les startups africaines semblent intéresser de plus en plus d’investisseurs. Au fait, le continent africain est le seul au monde où les levées de fonds des startups ont continué leur tendance haussière malgré les crises sanitaire et russo-ukrainienne.

Cette tendance s’est renforcée en 2022, puisque le nombre de startups ayant levé plus de 1 million de dollars a atteint les 100 en seulement 8 mois. Un record pour le continent.

Malgré ces avancées, la représentativité des startups fondées par des femmes reste faible, très faible.

D’après le même rapport, on découvre que la part des startups africaines qui ont levé plus de 1 million de dollars et qui sont fondées par des femmes n’est que de 11%. Au fait, ce chiffre marque une importante régression par rapport au taux de 16% enregistré l’an dernier.

La mauvaise nouvelle est que le chiffre de l’année dernière représente un pic historique. Au fait, la part des startups représentées par des femmes dans le 1 Million Dollars Club a été de seulement 10% en 2020 et, en 2019, de seulement 8%.

L’article Malgré le boom des financements, les fondatrices de startup africaines restent sous-représentées est apparu en premier sur Managers.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy