Les femmes d'AmériqueLittératurePortraits

María Kodama

Pack Lmf Pack Basic

María Kodama est une écrivaine, traductrice et professeure argentine, connue surtout pour être la veuve de Jorge Luis Borges, l’un des plus grands auteurs du XXe siècle. Dans ce billet, nous allons tracer les grandes lignes de sa vie et de son œuvre, ainsi que de sa relation avec Borges.

María Kodama est née à Buenos Aires en 1937, d’un père japonais et d’une mère d’origine allemande et espagnole. Elle a grandi dans un environnement culturel riche, où elle a appris plusieurs langues et s’est intéressée à la littérature, à l’art et à la philosophie. Elle a rencontré Borges pour la première fois à l’âge de 12 ans, lors d’une conférence qu’il donnait sur le roman épique. Elle a été fascinée par sa voix et sa poésie, et a commencé à fréquenter son domicile pour assister à ses séminaires.

Au fil des ans, Kodama est devenue l’assistante, l’amie, la compagne et finalement l’épouse de Borges. Elle l’a accompagné dans ses voyages à travers le monde, l’a aidé dans ses recherches et ses traductions, et l’a soutenu dans ses moments difficiles. Elle a été le témoin privilégié de sa création littéraire, et a collaboré avec lui à plusieurs ouvrages, comme Atlas, une sorte de journal de voyage où ils racontent leurs impressions sur les pays qu’ils ont visités. Elle a également traduit avec lui des textes du vieil anglais et du vieil islandais, deux langues qu’ils ont apprises ensemble.

María Kodama s’est mariée avec Borges en 1986, quelques mois avant sa mort. Leur union a été critiquée par certains proches et admirateurs de l’écrivain, qui la soupçonnaient de vouloir profiter de sa renommée et de son héritage. Kodama a toujours nié ces accusations, affirmant que leur amour était sincère et profond, et qu’elle avait été la seule à rester fidèle à Borges jusqu’à la fin. Elle a déclaré qu’il avait été son âme sœur, et qu’elle se considérait comme sa veuve légitime.

Lire aussi :   Madeleine Parent

Après la mort de Borges, María Kodama s’est consacrée à la diffusion et à la préservation de son œuvre. Elle a créé la Fondation internationale Jorge Luis Borges, qui organise des activités culturelles liées à l’écrivain, et qui gère les droits d’auteur de ses livres. Elle a également supervisé les éditions critiques de ses œuvres complètes, et a publié plusieurs essais sur sa pensée et son esthétique.

Elle a reçu de nombreux prix et distinctions pour son travail littéraire et académique.

María Kodama est une femme de lettres qui a suivi les pas de Borges, mais qui a aussi tracé son propre chemin. Elle est l’une des figures les plus importantes de la culture argentine contemporaine, et une gardienne fidèle du patrimoine borgésien.

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page