Les femmes d'AfriquePortraits

Aïssata Tall Sall

Pack Lmf Pack Basic

Aïssata Tall Sall est une femme politique et avocate sénégalaise qui occupe le poste de ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur depuis novembre 2020. Elle est la première femme à assumer cette fonction dans l’histoire du Sénégal. Qui est-elle et quel est son parcours ?

Née le 12 décembre 1957 à Podor, dans une famille maraboutique conservatrice, Aïssata Tall Sall quitte sa ville natale à l’âge de 11 ans pour poursuivre ses études à Dakar. Elle obtient son baccalauréat avec mention au lycée des filles John Fitzgerald Kennedy, puis s’inscrit à la faculté des Sciences juridiques de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar où elle décroche une maîtrise en droit privé, en étant major de sa promotion.

En 1982, elle s’inscrit au barreau de Dakar et ouvre son propre cabinet d’avocats en 1986, après avoir effectué des stages chez maître Mour Seck et Bourgi. Elle se spécialise dans le droit des affaires et se fait remarquer par sa participation à plusieurs procès politiques, notamment en Côte d’Ivoire, en Mauritanie, au Togo, au Mali et au Sénégal. Elle défend ainsi des personnalités comme les généraux Lassana Palenfo et Ibrahim Coulibaly, l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Haidalla, l’ancien premier ministre togolais Agbéyomé Kodjo, le président malien par intérim Dioncounda Traoré ou encore des opposants au régime de Abdoulaye Wade.

Parallèlement à sa carrière d’avocate, Aïssata Tall Sall s’engage en politique au sein du Parti socialiste (PS), dont elle devient membre du bureau politique. De 1998 à 2000, elle est nommée ministre de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement socialiste du président Abdou Diouf. En 2007, elle devient la première femme à accéder au poste de secrétaire générale de l’Union régionale du PS de Saint-Louis. En 2009, elle est élue maire de Podor sous la bannière de la coalition Benno Siggil Sénégal (BSS) et réélue en 2014 face au candidat du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (APR) du président Macky Sall. Elle est également députée à l’Assemblée nationale dans la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY).

Lire aussi :   Latifath ACHABI

Surnommée la « Lionne du Fouta » pour ses combats politiques et ses prises de position courageuses, Aïssata Tall Sall se distingue par son indépendance d’esprit et sa résistance à la transhumance. En 2014, elle se présente contre Ousmane Tanor Dieng pour le poste de secrétaire général du PS, mais le processus électoral est interrompu par Khalifa Sall, président du comité national d’évaluation et maire de Dakar, pour préserver l’unité du parti. En 2018, elle quitte temporairement le PS pour créer son propre mouvement politique, baptisé « Oser l’Avenir », avec lequel elle ambitionne de se présenter à l’élection présidentielle de 2019. Mais faute de signatures suffisantes pour le parrainage, elle ne peut pas être candidate.

Elle décide alors de soutenir Macky Sall au second tour de l’élection présidentielle, affirmant que c’est « dans l’intérêt du Sénégal ». En remerciement, elle est nommée « Envoyée spéciale » du président en avril 2019. Le 1er novembre 2020, elle accède au poste stratégique de ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans le gouvernement.

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page