Close

Catherine MacGregor

Catherine Mac Gregor

Catherine Mac Gregor

Ses parents, d’origine corse et basque, sont professeurs. Elle a été élevée au Maroc. Catherine MacGregor est elle-même mère de deux filles.

Elle est ingénieure diplômée de l’École centrale Paris, dont elle sort en 1995.

Elle travaille pendant 23 ans chez Schlumberger. Elle y dirige des activités de forage au Congo, en Mer du Nord, aux États-Unis, en Malaisie, au Royaume-Uni et en France. Elle s’intéresse notamment à l’utilisation de la sismique 3D pour la récupération assistée du pétrole.

En juillet 2019, elle est candidate au poste de présidente de Schlumberger, mais le conseil d’administration préfère nommer Olivier Le Peuch. Elle est alors nommée présidente New Ventures de TechnipFMC.

En 2020, elle est pressentie pour diriger Technip Energies, une société en cours de création basée à Paris d’environ 12 000 personnes issue de la scission de TechnipFMC en deux entités séparées.

Après avoir été auditionnée par les cabinets de recrutement Korn Ferry et NB Lemercier & Associés, elle est nommée directrice générale d’Engie le 2 octobre 2020, avec entrée en fonctions le 1er janvier 2021.

Dans ce poste prestigieux et très exposé politiquement, elle succède à Isabelle Kocher, partie le 24 février 2020 et remplacée provisoirement par Claire Waysand. Elle devra y appliquer une stratégie définie par le conseil d’administration présidé par Jean-Pierre Clamadieu.

Catherine MacGregor a été décrite positivement par d’anciens collaborateurs : des articles de presses rapportent des propos qui la désignent comme une personne « très simple aux loisirs sans surprise (cinéma ou scrabble) », « directe, méthodique, tenace, très opérationnelle », « humble et courageuse », « efficace, mais elle sait écouter » (Thierry Pilenko).

Jusqu’à l’arrivée de Christel Heydemann à la tête d’Orange en 2022, elle est la seule femme à la tête d’une entreprise du CAC 40.

scroll to top