NewsAsie

Femmes Sumos au Japon : Le Combat pour la Reconnaissance

Pack Lmf Pack Basic

Femmes Sumos au Japon : Le Combat pour la Reconnaissance


Vers une Égalité des Genres dans le Monde du Sumo

Au Japon, un vent de changement souffle sur le monde traditionnel du sumo. Les femmes pratiquant cet art ancestral de la lutte japonaise se battent ardemment pour être reconnues à leur juste valeur, malgré les obstacles qui jalonnent leur chemin. Contrairement à leurs homologues masculins qui peuvent faire carrière dans le sumo, il est souvent presque impossible pour les femmes de vivre de leur passion.

Coup de Projecteur sur Nana Abe

Nana Abe, une jeune lutteuse de 15 ans, est devenue un symbole de cette lutte pour la reconnaissance. Récemment, elle a remporté le prestigieux prix International Portfolio Fujifilm au festival Kyotographie. Depuis l’âge de huit ans, elle voue une passion sans faille au sumo, se démarquant en septembre 2019 lors d’un tournoi historique organisé par la Fédération féminine de Sumo à Tokyo. Cet événement a rassemblé de jeunes femmes venues de tout le pays pour participer à cette compétition inédite.

Croissance Timide des Tournois Féminins

Bien que ces dernières années aient vu une croissance timide du nombre de tournois accessibles aux femmes, les obstacles persistent. Les rings de combat demeurent principalement réservés aux hommes, les femmes étant considérées comme impures pour y mettre les pieds. Cette inégalité persistante est mise en lumière par la photojournaliste Yulia Skogoreva, qui documente ce combat pour la reconnaissance des femmes sumos.

Lire aussi :   Revue de Presse 2023

La Quête de la Reconnaissance

De nombreuses jeunes femmes passionnées de sumo se retrouvent à un carrefour délicat. Après avoir brillamment gradué de leurs clubs scolaires, elles se heurtent au vide qui entoure le sumo féminin en dehors de ce cadre. Pourtant, malgré ces défis, les récents pas en avant vers la reconnaissance des femmes dans ce sport ancestral inspirent l’espoir.

Les familles de ces lutteuses soutiennent leur quête avec dévouement, allant parfois jusqu’à construire des rings de combat dans leurs jardins pour permettre à leurs filles de s’entraîner et de poursuivre leur rêve. Les femmes sumos du Japon continuent de se battre, non seulement sur les tatamis, mais aussi pour leur place légitime dans ce monde traditionnel, faisant avancer l’égalité des genres dans le sport.

Le Sumo : L’Histoire d’un Sport Ancien et Sacré

Le Sumo, un sport ancestral originaire du Japon, est bien plus qu’un simple combat de lutte. C’est un art, une tradition, et un mode de vie qui remonte à des siècles dans l’histoire de cette nation insulaire. Découvrons ensemble l’histoire fascinante du Sumo, depuis ses modestes débuts jusqu’à son statut actuel de sport national emblématique.

Les Origines Mystérieuses du Sumo

Les origines exactes du Sumo restent enveloppées de mystère, mais les premières traces de ce sport remontent à plus de 1500 ans. Il est largement accepté que le Sumo a évolué à partir de rituels et de pratiques religieuses ancestrales, jouant un rôle important dans les cérémonies religieuses shintoïstes. Les premiers combats de Sumo étaient dédiés aux dieux pour obtenir de bonnes récoltes et éloigner les mauvais esprits.

Lire aussi :   Comment elle a ruiné sa carrière en quelques secondes ?

Le Sumo en Tant qu’Art de Combat

Le Sumo, en tant qu’art martial, était pratiqué par les guerriers samouraïs japonais pour améliorer leur force, leur endurance et leur agilité. Au fil du temps, il est devenu un moyen de régler les conflits et de résoudre les litiges, éliminant ainsi le besoin de recourir à la violence. Les premiers combats de Sumo étaient souvent brutaux, sans règles strictes, mais cela a changé au XVIIe siècle, lorsque des règles officielles ont été établies pour encadrer le sport.

La Naissance des Écuries de Sumo

Au cours de l’ère Edo (1603-1868), le Sumo a gagné en popularité, attirant des combattants de tout le pays. Les combattants ont commencé à s’organiser en écuries, sous la tutelle de maîtres de Sumo, et ont adopté des noms de combat pour symboliser leur nouvelle identité sumo. Les écuries de Sumo ont joué un rôle central dans la formation et l’entraînement des lutteurs, et certaines existent toujours aujourd’hui.

La Professionnalisation du Sumo

Le Sumo est devenu un sport professionnel au début du XXe siècle, avec la création de l’Association Japonaise de Sumo. Cette transition a donné naissance à une nouvelle génération de lutteurs qui se sont consacrés à leur art à temps plein. Les combattants professionnels, ou rikishis, ont adopté un mode de vie strict, vivant dans des stables et se conformant à des traditions strictes.

Le Sumo dans la Société Contemporaine

Aujourd’hui, le Sumo reste un pilier de la culture japonaise, avec des tournois professionnels qui attirent des milliers de spectateurs. Les lutteurs professionnels sont considérés comme des célébrités au Japon, et les tournois de Sumo sont diffusés à la télévision nationale. Le rang le plus élevé dans le Sumo professionnel est celui de Yokozuna, et les Yokozunas sont vénérés pour leur maîtrise du sport et leur discipline.

Lire aussi :   Top 10 des Femmes Noires Inventrices

Les Rites et les Traditions du Sumo

Le Sumo est également connu pour ses rites et ses traditions uniques. Avant chaque combat, les lutteurs exécutent une série de rituels rituels, y compris le lancer du sel pour purifier le ring et se protéger du mal. Le combat lui-même est un affrontement de force, de tactique et de stratégie, où le but est de faire sortir l’adversaire du cercle de combat ou de le faire toucher le sol avec une autre partie du corps que les pieds.

Le Sumo au-Delà des Frontières Japonaises

Bien que le Sumo soit profondément enraciné dans la culture japonaise, il a également gagné en popularité à l’étranger. Des tournois de Sumo sont organisés dans le monde entier, attirant des lutteurs internationaux qui se mesurent aux sumotoris japonais. Le sport a également inspiré de nombreux passionnés à l’étranger à pratiquer le Sumo en tant que loisir ou sport de compétition.

Le Sumo, un Héritage Culturel Vivant

Le Sumo est bien plus qu’un simple sport ; c’est un héritage culturel vivant qui incarne les valeurs traditionnelles du Japon telles que la discipline, la persévérance et le respect. Il continue d’évoluer tout en préservant ses racines historiques, et il reste une source d’inspiration pour ceux qui le pratiquent et ceux qui le regardent.

En conclusion, le Sumo incarne la richesse de l’histoire japonaise et continue de fasciner et d’inspirer des générations de personnes à travers le monde. C’est un témoignage de la persistance et de la valeur des traditions anciennes dans un monde en constante évolution.

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page