Close

Ingrida Ūdre

Ingrida Ūdre

Ingrida Latimira, anciennement Ingrīda Ūdre, (née le 15 janvier 1958) est une femme politique lettone qui appartient au parti politique de l’Union des agriculteurs lettons.

Ūdre est une ancienne joueuse de basket-ball professionnelle qui a travaillé comme comptable après la fin de sa carrière de basket-ball. Elle a été élue pour la première fois à la Saeima, le parlement letton, en 1998, sur la liste du Nouveau Parti. Elle était la candidate présidentielle du Nouveau Parti en 1999.

En 2002, après la disparition du Nouveau Parti, Ūdre a rejoint l’Union des agriculteurs lettons et est devenu le chef de l’Union des Verts et des agriculteurs nouvellement fondée. Après les élections législatives de 2002, elle est devenue présidente de la Saeima. Elle a occupé ce poste jusqu’aux élections de 2006.[1]

En 2004, Ūdre a été nommé candidat letton à la Commission européenne. Sa nomination a provoqué une grande polémique. Ūdre remplaçait l’ancienne commissaire lettone Sandra Kalniete. Ūdre a également été critiquée, par Delna (la section lettone de Transparency International) et d’autres ONG anti-corruption, pour des violations du financement de campagne commises par l’Union des agriculteurs et des verts, bien que son implication personnelle dans ces violations n’ait jamais été prouvée. En octobre 2004, la Lettonie a retiré la candidature d’Ūdre, nommant Andris Piebalgs à sa place.

En 2006, Ūdre n’a pas réussi à être réélu à Saeima. Son parti, l’Union des agriculteurs et des verts, a augmenté son nombre de sièges au parlement de 12 à 18. Ūdre, cependant, a reçu un grand nombre de votes personnels « contre » (le système électoral letton permet aux électeurs de voter « pour » et « contre »). » vote pour les candidats individuels du parti qu’ils soutiennent) et n’a pas été réélu à cause de cela. Cela semble être le seul cas dans l’histoire de la Lettonie où un parti politique a augmenté sa représentation mais son chef n’a pas été réélu au parlement.

scroll to top