Les femmes d'AfriqueInterviews

Johanna Flore BESSE

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Bonjour, avant tout je voudrais remercier Monsieur HARCHA pour l’opportunité donnée aux femmes du monde entier de se présenter ainsi que leurs activités, afin d’édifier d’autres femmes.

Je suis Johanna Flore BESSE, ivoirienne, titulaire d’une Licence en Marketing et Négociation et d’un Master en stratégie Marketing. Lors de ma formation en stratégie marketing, j’ai eu à élaborer des stratégies commerciales dans le cadre de mes mémoires de fin de cycle et j’ai même conçu à deux reprises, des business plans pour aider certains clients à recevoir des financements pour des projets commerciaux.

2- Et votre vie professionnelle

Comme parcours professionnel, j’ai deux ans d’expérience en Assistanat commercial, dont un an en tant qu’Assistante chargée des offres commerciales au sein d’un cabinet de gestion de projet, et un an en tant qu’Assistante administrative et commerciale au sein d’une régie publicitaire.

Fort de mes expériences professionnelles mentionnées plus haut, j’ai appris à conseiller les clients en les accompagnant dans leur processus d’achat ; de les accueillir et les orienter vers les personnes en même de les aider lorsque leurs besoins ne relevaient pas de mes compétences. Aussi, les différents mouvements dans lesquels j’ai eu à militer en occurrence l’Association des Etudiants de Marketing et Commerce International (AE2MCI) d’AGITEL-FORMATION, m’ont permis d’écouter et analyser les besoins des équipes dont j’étais en charge afin de les satisfaire au mieux.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

J’aime bien le secteur commercial parce qu’il me permet d’être en contact avec la clientèle et donc les hommes.

Lire aussi :   Habi Gerba

De nature courtoise et empathique, je trouve mon plaisir à aider les autres et satisfaire leurs besoins. Ainsi ma première intention n’est pas pécuniaire mais plutôt aider à travers un service bien rendu ou un produit qui correspond au mieux aux attentes des clients. Je pense que c’est cette volonté d’aider qui m’a guidé dans ce choix de carrière.

4– Quels sont vos projets à venir ?

Je désire faire carrière dans la communication et la publicité. Certes je n’ai pas encore eu l’opportunité de travailler dans des agences de communication publicitaires, mais je m’informe beaucoup sur le sujet. J’aime bien tout ce qui est en rapport avec la publicité externe tels que les mobiliers urbains, les enseignes publicitaires et autres. A cet effet je continue de postuler dans des entreprises de communication, espérant être recrutée un de ces jours.

Par ailleurs, je rassemble les fonds nécessaires pour m’inscrire à des cours d’anglais approfondis afin d’être compétitive sur le marché de la communication externe.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

C’est une question assez pertinente. En y réfléchissant bien, je me rappelle encore cet entretien d’embauche du 16 Décembre passé au cours duquel, un recruteur a beaucoup apprécié nos échanges à propos du poste dont il était question et n’a pas manqué de me donner sa position quant à ma candidature. Il m’a donné des secrets d’entretien d’embauche que je garde précieusement. Cependant puisqu’il n’est pas le seul à décider dans le processus de recrutement, je garde espoir d’être la titulaire du poste en question.

Lire aussi :   Linda KOUAME

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Aux femmes qui veulent réussir, je dirais de prendre conscience d’elles-mêmes. C’est-à-dire de connaitre aussi bien leurs forces et leurs faiblesses afin de progresser dans leurs entreprises. Je pense que ‘’le péché capital’’ de l’être humain et surtout de la femme en ce qui concerne la réussite ou le succès, c’est de se sous-estimer en fixant ses regards sur les succès des autres, sans connaitre leurs parcours intégraux. Toute femme doit comprendre que l’échec fait aussi partie processus du succès. Mais la persévérance est de mise pour atteindre ce niveau de satisfaction.

A cet effet, la ministre Mariatou Koné conseillait : « Réussir, c’est se fixer des objectifs réalisables à court, moyen et long terme. L’une des clés est de savoir dès le départ ce qu’on veut faire réellement », deuxième édition du Programme African Women of Future Fellowship (AWF), le 20 juin 2019 à Abidjan.

7- Votre avis sur la situation de la femme en Côte d’Ivoire

La situation de la femme en Côte d’Ivoire va en s’améliorant. Ces dernières années, nous notons beaucoup de mouvements de leadership féminins tels que Digifemmes qui est un programme de leadership établit pour contribuer à l’autonomisation des femmes de Côte d’Ivoire grâce à l’éducation à l’entrepreneuriat et aux compétences numériques. Et FIN’Elle qui est une filiale du Groupe COFINA, née de la volonté du Groupe de créer un modèle de finance inclusive pour les femmes en leur apportant des solutions adaptées à leur réalité.
Ces différents mouvements féminins montrent bien que la cause de la femme est prise en compte par le gouvernement ivoirien.

Lire aussi :   Nathalie N'guessan

8– Votre avis sur le site ?

Je suis agréablement surprise qu’un magazine d’une telle envergure puisse s’intéresser à la cause des femmes du monde entier. Merci à Monsieur HARCHA et son équipe pour tout le travail accompli. Personnellement, j’ai pris le temps de parcourir différents interviews et un mot me vient à la bouche : BRAVO !

9– Dernier mot ?

Merci à Monsieur HARCHA pour l’intérêt porté à mon profil lors de cet interview. Ce fut un honneur.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Janvier 2023

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page