InterviewsLes femmes d'Afrique

Zineb TEBBAÏ

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je suis Zineb TEBBAÏ, née le 21 Octobre 1982 à Casablanca. Je suis maman d’une adorable petite fille et femme active dans ma vie de tous les jours. Je suis Posturo Préparatrice Physique, Co-gérante d’une école de surf et Cheffe-monitrice de surf et bodyboard. Après mon Baccalauréat, j’ai fais des études en Communication Commerciale en France. De retour au Maroc après 4 ans d’études, j’ai travaillé 9 ans en tant que commerciale et chef de projet dans différentes structures. Ce qui m’a permis d’acquérir beaucoup d’expériences. Malgré cela, je n’étais pas épanouie et ce n’était pas le domaine qui me faisait vibrer. Sportive depuis toute petite, entre ma pratique de la gymnastique sportive et la danse classique, j’avais commencé le bodyboard à l’âge de 15 ans que je pratique jusqu’à aujourd’hui. C’était devenu ma passion. J’ai participé à mon premier championnat en 2008 que j’avais remporté et depuis je voulais en faire mon métier. Ce n’est qu’en 2014 après quelques compétitions internationales à travers plusieurs pays que je décide avec mon mari d’ouvrir la première école de Bodyboard au Maroc. Depuis je me suis consacrée totalement au sport en reprenant des études en préparation physique, en diététique sportive et en posturologie.

2- Et votre vie professionnelle

Aujourd’hui je coache en préparation physique et je suis entourée de belles personnes très réceptives à ce que je leur partage. En parallèle je gère notre école et surtout je partage ma passion pour le surf en donnant des initiations. Ce qui est magnifique est que chaque jour est unique car chaque séance d’entraînement est totalement différente et que j’ai également la chance de rencontrer beaucoup de belles personnes. J’aime tellement ce que je fais que je ne ressens pas la lassitude du travail. Ma vie professionnelle est un épanouissement total.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

Et pourquoi ce domaine d’activité ? Car tout simplement je suis une passionnée. J’ai compris que dans la vie il faut faire ce qu’on aime. Et moi le sport me passionne. Le corps humain me fascine. Je ne suis encore qu’à mes débuts car il y a tellement de choses à connaître. Cela fait près de 7 ans que je ne cesse de me former et plus j’apprends plus je me rends compte que je ne sais rien. J’ai une soif d’apprendre. Je suis également une personne assez perfectionniste (même si la perfection n’existe pas), j’aime offrir et partager mon savoir-faire de qualité. Nous savons que la science ne cesse d’évoluer c’est la raison pour laquelle je suis en recherche constante d’informations, de littérature, de formations pour apporter le meilleur à mes coachés. Leur santé et leur bien-être sont ma priorité.

Lire aussi :   Asmae Touhami

4– Quels sont vos projets à venir ?

La dernière formation que j’ai faite pendant ces trois dernières années, le Mastermind des préparateurs physique, est une formation tellement complète que je me suis rendue compte qu’il y a tellement à faire au Maroc dans le domaine sportif et surtout au niveau des professionnels du métier. J’aimerais avec le temps épauler et faire développer les coachs sportifs pour qu’ils proposent des services de qualité à leurs clients. En résumé être coach de coachs. Et concernant le surf, j’aimerais encore plus développer ce secteur en particulier le surf féminin et développer notre école à travers le Royaume.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Je suis passée par des moments très très difficiles dans ma vie qui ont fait la personne que je suis aujourd’hui. Tout d’abord en 2008-2009 j’avais un psoriasis palmo-plantaire qui me faisait souffrir quotidiennement. Après plusieurs traitements et recherches j’ai compris que c’était principalement psychologique. Je n’aimais pas ma vie professionnelle. Le métier de commerciale et le domaine du marketing sont bourrés de mensonges et je déteste ça. La course constante de l’argent n’est pas ma tasse non plus sans parler du stress et des burn-outs. C’est en tombant sur un site américain pour la sensibilisation au psoriasis que j’ai compris qu’il faut faire ce qu’on aime dans la vie. J’ai pris le risque de tout lâcher, j’ai même quitté Casablanca pour Dar Bouazza où j’avais loué une petite maison dans le douar. Le simple fait de me réveiller le matin au son des coqs et me mettre à l’eau à l’aube a fait qu’en une semaine je n’avais plus cette maladie. J’ai continué à travailler dans le domaine de la communication mais cette fois à mon propre compte. Le stress n’était pas le même mais il était encore là, je n’étais toujours pas en phase avec moi-même. Entre temps, mon mari, multiple champion du Maroc de bodyboard a eu la chance d’être aidé par Sa Majesté pour faire le circuit mondial et m’a donc proposé de le suivre. J’ai donc tout lâché pour me consacrer aux compétitions mais également à la gestion de l’athlète qu’est mon mari. Les voyages à travers différents pays étaient longs et épuisants. Participer aux compétitions n’était pas non plus de tout repos. Entretemps, nous avions beaucoup de problèmes familiaux. J’étais face à des personnes qui ne m’aiment pas et qui ont tout fait pour saboter notre couple. Ce qui a créé de gros conflits. Aujourd’hui je remercie infiniment ces personnes car elles m’ont appris la définition de la méchanceté et le genre de personnes que je ne veux absolument pas être. Je suis authentique et encore plus grâce à elles.

Lire aussi :   Souad Mekhennet

6 – Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Ecoutez votre intuition, écoutez votre cœur, ayez confiance en vous. C’est le principal conseil que je peux donner à toutes les femmes. Au Maroc, nous avons beaucoup de fausses croyances et la culture n’arrange rien. La femme est très sous-estimée et doit être soumise. Soumise à son mari, à sa famille, au système. La femme a un potentiel incroyable qu’elle peut changer le monde. Je leur dirai: faites ce que vous aimez faire sans pour autant écouter les ragots et les mauvais conseils des autres. N’ayez pas peur de ce qu’on va penser ou dire de vous. Prenez des risques. Ne baissez jamais les bras et croyez en vous.

7- Votre avis sur la situation de la femme au Maroc

Comme je disais précédemment la femme au Maroc est encore une femme soumise. Elle doit absolument faire partie du lot tel que la culture nous l’impose. Elle doit s’occuper de son foyer, des enfants, du mari et en plus doit travailler pour chercher de l’argent sans parler du « hchouma », « la femme ci, la femme ça ». Et malgré ça, elle subit les critiques de ne pas en faire assez. Bien sûr je ne généralise pas car heureusement ce n’est pas le cas pour toutes les femmes. Mais la majorité se retrouvent à subvenir aux besoins de la famille seule. Les choses commencent à changer. La femme commence à s’imposer, à dire ce qu’elle a à dire. Elle connaît ses droits et obligations.

Lire aussi :   Asmaa JAMAI

8– Votre avis sur le site ?

Je ne suis pas féministe mais qu’est ce que j’aime qu’on mette la femme en avant. J’adore le site lemondefeminin.com car il montre la femme tel qu’elle est. On ressent un engouement pour la femme qui nous pousse à aller de l’avant et croire en notre potentiel. Merci pour ce que vous faites pour cette belle créature terrestre.

9– Dernier mot ?

Croyez en vos rêves. La pensée est tellement puissante qu’elle nous mène là où on souhaite être. Ne baissez jamais les bras et continuez à vous battre pour atteindre vos objectifs. Soyez la femme que vous voulez être et restez authentique.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2024

Pack Lmf

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page