Close

Lara Joher

Lara Joher

Lara Joher

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je m’appelle Lara Joher, j’ai 33 ans. Je suis une libanaise installée a Casa depuis plus de 10 ans, maman de 3 enfants, j’ai plusieurs casquettes; tantôt femme au foyer, tantôt créatrice de contenu. Avant d’atterrir sur les réseaux sociaux, j’ai été jewelry designer, diplômée de GIA (Gemological Institute of America), et event planner. J’ai aussi eu l’opportunité de lancer un restaurant. Au final, j’ai dû abandonner mes activités pour consacrer mon temps à mes enfants.

– Et pourquoi ce secteur d’activité

Ca c’est fait naturellement. J’étais juste une nana qui partageait ses petites choses du quotidien et une chose en a entraîné une autre, puis j’ai été invitée d’un événement à un autre, ainsi de suite. Je suis un peu arriviste en tant qu’ “influenceuse”, bientôt 3 ans que mon aventure a commencé, mais a été un peu entravé par COVID. Et puis, il faut dire que l’activité englobe tout ce que j’aime: le côté artistique, le côté social et humain et le côté informatif

– Quels sont vos projets à venir ?

J’ai tellement de projets en tête que j’aimerai faire mûrir et développer mais pour tout vous dire, je n’y arrive pas; mes enfants sont petits et prennent énormément de mon temps et énergie. Au début, ça me frustrait un peu, mais avec du recul, je me dis que ça finira par arriver quand ce sera le bon moment.

– Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Sans réfléchir, la rencontre avec mon mari et la naissance de mon premier!

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

La réussite est subjective. Pour moi, c’est un état intérieur! Mon conseil serait; mesdames, faites ce que vous aimeriez faire, et soyez épanouie dans ce que vous entreprenez, ne soyez pas dures avec vous mêmes, accordez vous un répit, et ayez confiance en vos capacités.

– Votre avis sur la situation de la femme

Je suis fière du parcours de la femme marocaine qui se bat pour ses droits sans baisser les bras, ce qui n’est malheureusement pas le cas de la femme au moyen orient qui n’a même pas encore la possibilité de donner sa nationalité a ses enfants.

– Votre avis sur le site ?

Un site qui met en avant des profils de femmes uniques, chacune avec leur parcours, de différents horizons. Ça fait plaisir de pouvoir découvrir l’histoire de chacune, on ne peut que s’en inspirer.

– Dernier mot ?

Mesdames, vous êtes merveilleuses comme vous êtes

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2022

scroll to top