InterviewsLes femmes d'Afrique

Hajar Chahir

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités ?

Bonjour, je suis Hajar Chahir, une professionnelle de 26 ans, spécialisée dans l’enseignement des langues et de la communication. En plus de cela, je suis également doctorante, chercheure au Laboratoire GELM « Genre, éducation, littérature et médias »à la faculté des lettres et sciences humaines Ain CHock

J’ai obtenu mon baccalauréat en 2015 , par la suite j’ai fait une licence en études françaises , parcours : littérature, linguistique et didactique.

En suivant le cursus du Master en Genre, Société et Culture, j’ai constaté une expansion de mes capacités intellectuelles et une acquisition croissante de polyvalence. Au sein de cette formation , j’ai été exposée à diverses approches concernant les rapports sociaux entre les sexes. Cette exploration m’a conduite à une meilleure appréhension des intrications des relations humaines, tout en m’engageant résolument dans la lutte contre les rapports hiérarchiques et les inégalités de genre. Le choix de me spécialiser dans le domaine du genre, s’est forgé à partir de plusieurs motivations. Etant donnée que le genre représente un champ d’étude récent et dynamique, où une effervescence intellectuelle se déploie dans toutes les sphères de la société.

En somme , je suis consciente que ce domaine demeure encore largement nébuleux pour ceux qui ne s’y sont pas spécialisés, ce qui décuple mon désir de poursuivre mes études doctorales en travaillant dans mon projet de thèse sur les deux spécialités acquises lors de mon parcours littéraire pendant ma licence en faisant le lien avec ma spécialité au master sur les études de genre.

Mon projet de thèse se concentre sur les représentations des violences basées sur le genre dans le roman marocain contemporain d’expression française. Il s’agit d’une étude comparative des romans écrits par des auteurs contemporains, visant à analyser les diverses formes de violence à travers le prisme des perceptions féminines et masculines au sein de la société marocaine. Mon objectif est de mettre en lumière les transformations socio-culturelles influençant les rapports de pouvoir et les violences au Maroc depuis les années 2011, notamment depuis les réformes de la Moudawana.

Lire aussi :   Aicha Zaimi Sakhri

2- Et votre vie professionnelle ?

Je suis déterminée à accompagner mes étudiants dans leur parcours d’apprentissage, en les aidant à atteindre leurs objectifs académiques et personnels. Pour moi, chaque apprenant est une opportunité de semer les graines du savoir et de la compréhension, et je m’efforce constamment d’adapter mes méthodes d’enseignement pour répondre à leurs besoins individuels.

Mon parcours professionnel a débuté il y a quatre ans, alors que je poursuivais également mes propres études. Cette expérience simultanée m’a permis de combiner théorie et pratique, enrichissant ainsi ma compréhension des défis et des opportunités de l’enseignement. Je suis reconnaissante de cette dualité qui m’a permis de grandir tant sur le plan professionnel que personnel, et je suis impatiente de continuer à évoluer dans ce domaine qui me passionne.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité ?

« Il n’y a pas de plus noble métier que celui d’enseigner. » – Henri-Frédéric Amiel

Je suis profondément passionnée par le secteur de l’éducation et de la recherche pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce domaine me permet non seulement de continuer à enrichir mes propres connaissances, mais aussi de partager cette passion avec d’autres personnes, notamment mes étudiants.

En tant que professeure, je considère que j’ai un rôle essentiel à jouer dans la formation des esprits et à contribuer à l’épanouissement intellectuel et personnel de mes étudiants est une source de satisfaction profonde pour moi. En effet, L’enseignement dépasse le simple cadre de la transmission de savoirs. Il s’agit d’un engagement profond, d’un acte de partage et d’une mission essentielle pour l’avenir de la société.

Lire aussi :   Rachida El Uriagli

4– Quels sont vos projets à venir ?

Mes projets à venir sont axés sur l’expansion de mes compétences professionnelles et sur l’avancement de mes recherches scientifiques, dans le but de contribuer de manière significative à mon domaine d’activité et de faire avancer le savoir dans mes études doctorales. En ce qui concerne le développement de mes compétences professionnelles, je compte explorer différentes opportunités de formation en participant dans des ateliers, des formations autour du développement personnel et coaching professionnel.

Pour, mes projets de recherche scientifique, je suis déterminée à explorer de nouvelles perspectives, c’est pour cela je compte chercher activement des opportunités de collaborations interdisciplinaires qui pourraient enrichir mes recherches et conduire à des découvertes innovantes.

Enfin, je prévois de publier mes recherches dans des revues scientifiques afin de contribuer à la diffusion des connaissances et de partager mes résultats avec la communauté scientifique.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie ?

22 juin 2021, le jour de ma soutenance du master, demeure un moment inoubliable qui a profondément influencé mon parcours universitaire. Cet événement m’a non seulement encouragé à envisager la poursuite de mes études doctorales.

Ce nouveau chapitre de mon parcours représente à la fois une expérience d’apprentissage enrichissante et un défi de taille, jalonné de rencontres significatives sur le plan scientifique et académique.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Mon conseil pour les femmes qui aspirent à réussir est tout simplement de croire en elles-mêmes et de ne jamais sous-estimer leur potentiel. Quels que soient les défis rencontrés sur leur chemin, la persévérance, la détermination et la confiance en soi sont les clés de la réussite. Il est également essentiel de s’entourer de personnes qui soutiennent et encouragent leurs aspirations, et de ne jamais craindre de demander de l’aide lorsque c’est nécessaire.

Lire aussi :   Rim Battal

7- Votre avis sur la situation de la femme au Maroc

A mon avis , je trouve que le Maroc a accompli des pas importants depuis les dernières décennies et des progrès significatives sur la situation des femmes, notamment en matière d’accès à l’éducation et à la santé pour les femmes marocaines.

Cependant , des défis persistent, en ce qui concerne les inégalités la persistance de normes sociales et culturelles qui entravent parfois l’autonomisation des femmes. mais il est essentiel de continuer à œuvrer pour l’autonomisation et l’égalité des femmes dans tous les domaines de la société.

8– Votre avis sur le site ?

Ce site offre une opportunité précieuse de mettre en lumière la situation des femmes dans divers domaines et dans différents pays.

En mettant l’accent sur les profils féminins, cette plateforme permet de mieux comprendre les réalités auxquelles les femmes sont confrontées dans leur vie quotidienne, ainsi que les défis auxquels elles font face dans leur parcours professionnel, social et personnel.

9– Dernier mot ?

En guise de dernier mot, je tiens à exprimer ma gratitude envers ceux qui ont pris le temps de lire mes réponses et à remercier l’équipe derrière ce site pour leur travail.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2024

 

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page