Close

Ilhame Chentih

Ilhame Chentih

Ilhame Chentih

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités:

Ilhame Chentih,  43 ans, divorcée sans enfants.  Un bac en Sciences Mathématiques. J’ai une maîtrise en Communication et Marketing d’un établissement Morocco Belge, et actuellement je prépare ma certification de Coach professionnel chez Convergence. Je suis Coach Praticien.

J’adore les voyages,  le cinéma,  la danse, la musique et la lecture. J’adore la simplicité, la bonne humeur et la positive attitude. Je suis membre également de Casa bénévolat,  un domaine qui m’inspire et m’intéresse énormément,  car aider autrui est primordial pour moi.

– Et votre vie professionnelle

Dans l’offshoring depuis plus de 19ans, en tant que Coach Manager, en étant sur d’autres départements également comme chef de projet communication,  ambassadeur de la phonedation,  Data Miner, ..

En 2020, j’ai changé de CAP et j’ai intégré le monde des assurances en étant la Responsable Prévoyance chez un leader en courtage en Maroc,  une expérience de 2ans.

En décembre 2021, je rejoins le groupe Fusion BPO Services en tant que Client Services (GRC), où je suis responsable de la relation clientèle,  du développement des comptes et surtout la satisfaction client

– Et pourquoi ce secteur d’activité

L’assurance c’est intéressant,  mais l’offshoring reste le plus approprié pour moi vu le climat de travail et surtout la mentalité des gens.  Un système européen se basant sur la transparence et l’honnêteté. Ce qui nous manque encore dans les entreprises purement marocaine où le sexisme et le machisme existe encore malheureusement

– Quels sont vos projets à venir ?

Evoluer avec Fusion tout en faisant ce qui me passionne le plus : le Coaching et l’accompagnement

– Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Le divorce de mes parents à 19ans où j’ai dû prendre des responsabilités à un âge avancé,  mes divorces, ma formation de Coaching, et la mort de ma meilleure amie l’année dernière suite à la Covid

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Continuer à croire en elle et en leur force, car elles le sont plus que les hommes, de part leur sensibilité et leurs émotions,  elles prennent plus sur elles mais réellement elles sont fortes et déterminées et doivent le rester. Défendre leur idées et leurs convictions en mettant de côté klam jdoudna : hchouma nti mra, 3endek nti mra, …la femme marocaine a aujourd’hui démontré qu’elle est capable de faire des miracles et faut y croire encore et avancer pour un avenir meilleur.  La femme n’est pas un objet pour satisfaire les besoins de l’homme,  mais elle a pour l’accompagner et l’épauler.  Nous avons démenti tout le monde en leur montrant de quoi nous sommes capables,  on occupe des postes clés qui n’étaient destinés qu’aux hommes. Tout en assurant notre rôle de mère et de femme mariée 💪💪💪💪

– Votre avis sur la situation de la femme au Maroc

Nous sommes venues de loin, où la femme était considérée comme objet de production,  de satisfaction des besoins de l’homme et de femme au foyer. Aujourd’hui elle s’est imposée en occupant des postes clés en obligeant reconnaissance et respect

– Votre avis sur le site ?

J’ai adoré voir toutes ces femmes donner leur témoignage,  et excellente initiative pour laquelle je vous dis un grand bravo!

– Dernier mot ?

Nous sommes dans un monde où hommes et femmes sont égaux. Nous avons encore du chemin à car faire car le monde Arabe a besoin de nous voir plus fortes, tout en étant une femme gardant sa féminité,  sa pudeur,  son intérêt pour sa famille et sa dignité.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Mars 2022

scroll to top