Close

Fatima Ezzahra Lafkir

Fatima Ezzahra Lafkir

Fatima Ezzahra Lafkir

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Bonjour , je me nomme Fatima Ezzahra Lafkir , j’ai 26 ans, diplômée d’un Master européen en Management et Stratégie d’entreprise. 

Ex Responsable Communication et marketing digital au sein d’une ONG américaine à Casablanca et Co- Fondatrice de la marque de streetwear marocaine The Duoline. 

Passionnée par la mode et ce depuis mon jeune âge. J’ai toujours aimé choisir mes vêtements, j’ai toujours voulu me faire jolie, j’essayais toujours d’être à la dernière mode, d’avoir mon propre style. Bien sûr, mes parents nourrissaient cette passion dans la limite du raisonnable. Je n’avais pas tout ce que je voulais et à un n’importe quel prix hahaha. 

Quand on parle de mode, cela parait super général comme terme pourtant, moi, j’y raccroche mille choses , l’art, le vêtement, la tendance, l’histoire du costume , et c’est surement pour cela que j’ai voulu entrer ce monde et découvrir chaque particularités de ce grand mot et explorer les petites parcelles de cet univers.

Avec cette crise sanitaire mondiale, nous savons tous que le salariat n’est plus un synonyme d’assurance, et Entreprendre par passion a toujours été l’un de mes plus grands rêves , j’ai pris mon courage à deux mains et décidée en collaboration avec mon amie Assmae Hallaoua “que je salue de passage” de créer notre marque 100% Marocaine de streetwear. Proudly made in Morocco 🇲🇦 fabriqués et confectionnés au Maroc .

Et pourquoi ce secteur d’activité

Car le Streetwear est tout d’abord un style de vie avant un style vestimentaire. Comme son nom l’indique, le Streetwear provient de la rue, ce qui le lie à la culture urbaine. Danse, musique, sport et l’art sont des éléments essentiels à l’esprit du Streetwear encore aujourd’hui.

A l’image de cette culture urbaine, la marque The Duoline  se veut sans barrière, positive dans l’échange, le partage et la mixité sociale. C’est pourquoi peu importe la manière dont le vêtement est porté, l’important est ce que l’on recherche à exprimer à travers lui, que ce soit par le détail du vêtement, l’histoire ou les valeurs associées.

S’il y a bien une chose qui lie tous les différents styles Streetwear, c’est que le look semble décontracté. J’insiste sur  « sembler » car certaines tenues semblent plus être un poids qu’autre chose, ce qui peut sembler paradoxal.

À travers The Duoline , J’essayais aussi de produire  mon style tout en restant sobre et chic mais confortable. 

Quels sont vos projets à venir ? 

Continuer de faire de ma passion mon quotidien . Production et réalisation de nouveaux modèles à fin d’élargir  ma collection et améliorer l’image de ma marque. 

Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Vraiment je ne peux pas dire que ma vie a changé suite à un événement, mais si je devais absolument choisir je dirais bien évidemment la pandémie nous sommes tous touchés de plein fouet par la pandémie ( Professionnellement, personnellement parlant) moi personnellement je vois la vie autrement, je ne prend plus la vie au sérieux car de toute façon nous n’en sortirons pas vivant . 

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Tout d’abord  Il faut savoir que l’autre nom de l’échec est l’expérience, Apprendre toujours de ses échecs constitue un atout solide pour surmonter les challenges de la vie . Pour réussir, il faut de la passion , de la détermination et de la compétence, vous ne pouvez pas sauter l’un de ces trois et espérer bâtir quelque chose de durable. 

Votre avis sur la situation de la femme

Il y a quelques temps encore, les femmes étaient conditionnées par deux évènements qui couronnaient leur vie : le mariage et la maternité qui fondaient leurs uniques sources de valorisation et de reconnaissance sociales. Aujourd’hui, les femmes marocaines, plus particulièrement celles instruites et actives, s’affirment au sein de leur famille et de leur couple en imprimant leur volonté aux projets familiaux, où le mariage et la maternité ne sont plus considérés comme les seuls principes d’identification.

Fait qui peut sembler paradoxal, les femmes marocaines sont à la fois les gardiennes de la tradition et les agents du changement. Elles sont un vecteur important de modernisation dans la société, des « éléments » incontournables dans le développement économique et social de la société, axées sur le travail salarié, l’accès à des postes à haute responsabilité et l’engagement associatif.

La question des femmes s’impose aujourd’hui avec force dans une société marocaine en pleine mutation. L’urbanisation accélérée, l’instruction, le salariat féminin et l’ouverture sur l’économie mondiale, sont autant de facteurs qui ont conduit à l’évolution de la condition féminine. Ces deux dernières décennies, la femme marocaine a fourni beaucoup d’efforts et a pu montrer qu’elle mérite tout poste qu’on lui confie, y compris les postes à responsabilités. Elle a fait ses preuves dans tous les domaines, l’économie et les finances, la santé, le sport et bien sûr la politique et la culture…

Votre avis sur le site ?

Je vous salue avec enthousiasme pour cette belle initiative a l’égard de la femme en général.  Je vous souhaite une bonne continuation. 

Dernier mot ?

Sachez que même si la nuit paraît longue le jour finit toujours par ce lever , il faut jamais désespérer mais persévérer ce qui est sensé être pour vous arrivera au bon moment , il suffit seulement d’être patient et de faire confiance en Dieu car il fait toute chose belle en son temps . Merci pour cet échange, à bientôt. 

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Janvier 2022

scroll to top