Close

Khadija Bendam

Khadija Bendam

Khadija Bendam

Comme dans tous les domaines, la disparité entre les sexes est omniprésente en urgence radiologique, en sûreté et en sécurité radiologiques et/ ou nucléaires, a cet effet, cette experte a été nommée, en Octobre 2021, présidente d’un groupe d’experts internationaux comprenant les femmes spécialistes en urgences radiologiques à travers le monde. C’est le WINEPRI, préparation et conduite des interventions d’urgences radiologiques, ce groupe fait partie lui-même du WIN GLOBAL, qui est l’International Women In Nuclear, qui regroupe 7 groupes d’expertise et plus de 130 sections nationales.

Mme Khadija Bendam est responsable des audits sûreté et sécurité nucléaires / radiologiques depuis 2015 au Centre National de l’Energie des Sciences et des Techniques Nucléaire (CNESTEN). De 2002 à 2015, elle était responsable du service en charge de la préparation et de l’intervention d’urgence de la même institution. Lauréate de l’Ecole Mohammedia d’Ingénieur en 1998. Sa formation académique a concerné trois domaines majeurs : l’ingénierie environnementale (1998), la radioprotection (2002) et la physique nucléaire (2006).

Elle coordonne plusieurs projets nationaux et régionaux dans le domaine de la préparation et la conduite des interventions d’urgence radiologique et/ou nucléaire. Elle a été recrutée par l’AIEA en tant qu’experte pour la conception, la préparation, la conduite et l’évaluation du premier exercice régional radiologique pour les pays africains anglophone co-organisé par l’AIEA et Botswana en 2015 et francophone co-organisé par l’AIEA et Sénégal en 2018. Elle était évaluateur en chef de l’exercice international CONVEX 3, premier exercice international co organisé par l’AIEA et le Royaume du Maroc en 2013.

Elle a contribué à la rédaction et à la révision de plusieurs ouvrages de l’AIEA dans la collection Préparation et conduite en cas de situation d’urgence de l’AIEA, à titre d’exemple la publication « Élaboration, conduite et évaluation des exercices destinés à tester la préparation à une urgence nucléaire ou radiologique » et la publication « Communication avec le public en situation d’urgence nucléaire ou radiologique » traduit en sept langues des Nations Unis.

Elle était vice-président du groupe « Réponse et mitigation » ; crée dans le cade de « L’Initiative globale de lutte contre le terrorisme Nucléaire », une initiative internationale coprésider par les Etats Unis et la Russie.

Elle est point focal du réseau de l’OMS REMPAN , Réseau de préparation et d’assistance médicale aux urgences radiologiques.

Elle est membre du comité d’édition et de rédaction du Journal de la radioactivité environnementale, une revue scientifique affiliée à l’Union internationale de radioécologie.

Elle est experte de l’AIEA en préparation et réponse aux situations d’urgence (EPR), en radioprotection depuis 2008 en Afrique, en Asie et en Europe. Elle a à son actif plus de 50 expertises contractés avec l’AIEA dans les domaines : Conceptions/ conduite et évaluation des exercices radiologiques ; évaluation des plans d’urgence national radiologique ; communication avec le public en cas d’urgence radiologique et/ou nucléaire ; évaluation de l’infrastructure radiologique réglementaire des pays.

En 2020 elle est élue membre du conseil d’administration de Women In Nuclear WIN Global ; une association internationale présente dans plus de 130 pays ; elle est présidente et membre fondateur de la section nationale de WiN Global WiN Maroc ; et elle fondatrice et présidente du groupe d’experts international en préparation et conduite des interventions d’urgence radiologique WINEPRI.

Comme dans tous les domaines, la disparité entre les sexes est omniprésente en urgence radiologique en sûreté et en sécurité radiologique et/ ou nucléaire, a cet effet, cette experte a été nommée, en Octobre 2021, présidente d’un groupe d’experts internationaux comprenant les femmes spécialistes en urgences radiologiques à travers le monde. C’est le WINEPRI, préparation et conduite des interventions d’urgences radiologiques, ce groupe fait partie lui-même du WIN GLOBAL, qui est l’International Women In Nuclear, qui regroupe 7 groupes d’expertise.

Un de ses objectifs est de promouvoir la parité dans ce domaine, du fait que la parité entre les sexes est l’une des priorités de WiN global et fait partie des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies.

Ce groupe d’expert international a pour principal partenaire, au Maroc, le Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN) et l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

Le lancement official de ce groupe était le 10 février 2022, sous la présidence de son excellence Madame la Ministre Leila Benali. Le Directeur Général de l’AIEA Mr Rafael Mariano Grossi, La présidente de WiN Global Dominique Mouillot, le Directeur General adjoint et responsable de la sûreté et la sécurité nucléaire de l’AIEA Mme Lydie Evrard et Monsieur le directeur Général du CNESTEN ont pris part aux travaux de lancement de ce groupe.

Cette experte a reçu trois distinctions ; en 2009 un diplôme d’honneur en tant qu’experte de l’AIEA ; en 2022 ; elle a reçu deux distinctions ; Trophée de la Femme de l’année 2022 ; décerné par Monsieur le Directeur Général du CNESTEN et Trophée de la Femme de l’année 2022 dans le domaine nucléaire, décerné par Madame la Ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable.

scroll to top