Interviews

ABEKE Davila Anaël

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Je suis Mlle ABEKE Davila Anaël, de nationalité gabonaise et âgée de 23 ans. J’ai ces 5 dernières années consacré une grande partie de mon temps et mon énergie à la réussite de mes études. Après l’obtention de mon baccalauréat en sciences économiques au lycée Monseigneur BESSIEUX à Libreville au Gabon, j’ai intégré l’ESSEM Casablanca pour l’obtention d’un Bachelor en finance. Au vu des débouchés du secteur financier , j’ai par la suite décidé de préparer un Master spécialisé en Finance à l’université Mundiapolis de Casablanca.

Face à un monde en perpétuelle évolution et les changements que l’économie fait face à travers le monde, j’ai décidé en parallèle de préparer un Master délocalisé en gestion des produits et risques financiers avec l’IAE ( Institut d’administration des entreprises) de Nice. Durant ces années d’études, j’ai pu acquérir et développer plusieurs compétences et expériences principalement avec les activités para-universitaires en étant dans le bureau des étudiants, mais également en effectuant des stages.

En dehors de l’école, j’ai également développé un amour pour les aides humanitaires en étant bénévole pour des associations à but non lucratif et la lecture de romans de développement personnel. Et comme beaucoup de jeunes aujourd’hui, j’ai également une grande envie de me lancer dans l’entrepreneuriat.

2- Et votre vie professionnelle

Durant mon parcours d’études supérieures, j’ai effectué plusieurs stages, notamment en cabinet comptable et en établissement bancaire . En tant que jeune diplômé, mon objectif aujourd’hui est de démarrer ma carrière professionnelle dans le département financier ou conformité d’une entreprise dans laquelle je pourrai évoluer, acquérir de l’expérience , des compétences , et mettre en avant mon savoir acquis pendant mon parcours universitaire pour le transformer en savoir-faire.

3- Et pourquoi la Finance ?

La Finance est un secteur que j’ai découvert depuis la classe de Seconde et que j’ai trouvé passionnant . Avant de me lancer sur ce secteur, j’avais dans un premier temps réalisé des simulations de métier. Je trouve que ce secteur n’est pas statique. Il évolue en permanence en fonction de l’environnement et du marché. Les évolutions continues permettent aux acteurs de ce secteur d’être en apprentissage et déployer des compétences, des expériences. C’est un secteur qui nous permet de toujours apprendre et augmenter nos connaissances sur le marché. Pour illustrer mes propos, si nous prenons le cas de la Covid-19, nous pouvons constater que plusieurs entreprises ont certes été impactées par la crise, mais grâce aux actions. Les entreprises ont dû s’adapter à elle et contrôler en permanence leurs pôles finance, maintenir leurs parts de marchés.

4– Quels sont vos projets à venir ?

À court terme, mes objectifs sont l’obtention de mon second diplôme de master délocalisé à Nice spécialisé en Finance et deuxièmement de décrocher un emploi auprès des personnes expérimentées afin de mettre en pratique mes connaissances et compétences acquises, mais également acquérir et développer d’autres connaissances et compétences.

Cependant à long terme, mon projet professionnel est de cumuler le maximum d’expériences et de mettre ma pierre à l’édifice dans le développement et l’évolution de mon beau pays le Gabon, par la création d’une entreprise d’agroalimentaire. Ce projet est certes loin de mon domaine de formation de base , mais permettra de m’entourer de personnes de différents domaines afin de répondre à une problématique importante dans mon pays, celle de l’autosuffisance alimentaire.

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie ?

L’événement qui a chamboulé et changé ma vie est l’obtention de mon baccalauréat.

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai commencé à prendre des décisions importantes et à devenir autonome aussi bien sur ma vie personnelle que professionnelle. Comme exemple, je pense au choix radical sur l’endroit où je souhaitais faire mes études universitaires, la formation que je voulais suivre ainsi que l’école que j’allais intégrer. Bien avant, je souhaitais aller étudier en Europe ( France ), car j’ai de la famille et des amies en France. Malheureusement les choses ne se sont passées comme je le souhaitais avec certains documents qui tardaient et la rentrée qui avait débuté, je me suis vue contrainte de choisir le Maroc, car c’était mon plan B.

J’ai réussi à mon examen de Baccalauréat à l’âge de 17ans. C’était très difficile pour moi de me retrouver dans un pays ou je ne connaissais personne et surtout être éloigné de mes parents, ma famille, mes amies. Ces 5 dernières années au Maroc ont été difficiles et pleines d’émotion. Entre préjugés, racisme, et tous les autres évènements difficiles vécus au quotidien, c’était très difficile, mais j’ai réussi à m’adapter. J’ai puisé la force chaque jour à l’intérieur de moi en restant focalisé sur mes objectifs. J’ai appris à relativiser et me remettre en question, car je me suis toujours dit que cela était pour une bonne cause.

Vivre au Maroc a été une expérience que je ne regrette pas, car, ce pays m’a permis d’apprendre une nouvelle culture, de me développer et de me forger un caractère de leader, de rapidement quitter de la petite fille à ses parents à une adulte responsable, battante et ambitieuse, car être un étudiant subsaharien au Maroc ce n’est pas facile, mais être une jeune femme subsaharienne au Maroc c’est encore plus difficile.

De cette expérience j’ai pu retenir que voyager et découvrir de nouvelles cultures nous permet de grandir, de transformer notre vision de la vie et de vivre des expériences inoubliables.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Le seul conseil que je peux donner à une femme qui souhaite réussir, c’est de toujours rester focalisé sur ses objectifs, peu importe ce qui peut se passer dans sa vie et même si personne ne croit en elle, elle doit toujours avoir confiance en elle, en ses atouts et en ses compétences. Car oui, la femme a bien sa place dans la société peut importe ou elle se trouve et rien n’est impossible.

7- Votre avis sur la situation de la femme

La place de la femme dans la société varient selon la partie du monde dans laquelle elle se trouve , c’est triste de le constater mais c’est ainsi.

Autrefois, dans mon pays l’idée populaire faisait passer la femme pour un être inférieur , son rôle dans la société se limitait à rester à la maison pour l’entretien de la maison et des enfants, ses droits étaient bafoués, car elle n’avait pas la possibilité d’exprimer son avis, de s’instruire ou encore de travailler.

Ce n’est que tardivement grâce à plusieurs combats menés par des femmes courageuses et battantes, que la femme est devenu un être à part entière de la société, ses atouts et compétences ont cessé d’être négligés et elle a désormais eu la possibilité d’avoir l’accès à l’éducation, au même niveau de responsabilité que les hommes et à tous les métiers et secteurs d’activité.

Au vu de tous les bouleversements subis par la vie des femmes ces dernières années, pour moi la femme est aujourd’hui un être accompli et respecté qui n’est plus contraint de vivre derrière l’ombre d’un homme. La femme est désormais un acteur majeur pour le développement et l’équilibre de la société, et également le pilier de la cellule familiale. Elle est un être multifonctions et aujourd’hui plus qu’hier on ne cesse d’avoir des femmes qui se battent et se crée un chemin dans tous les domaines et secteurs d’activité afin d’imposer le respect et valoriser leurs identités.

8– Votre avis sur le site ?

Le site est une idée remarquable, car il permet de mettre en avant la gent féminine. Cette initiative permettra aux femmes de s’inspirer ou encore de retrouver leurs repères à travers les témoignages et expériences partagées par d’autres femmes qui ont le même quotidien qu’elles. Je tiens à féliciter toute l’équipe pour cette initiative très intéressante.

9- Dernier mot ?

Chaque femme est spéciale avec ses qualités et ses défauts, il ne faut jamais chercher à ressembler à quelqu’un d’autre, car peu importe les défis et les échecs de la vie . Il ne faut jamais oublier ses rêves et ses objectifs et toujours rester focalisé sur ses objectifs permet d’avancer et arriver à ses buts . Rien n’est impossible à celui qui croît .Il n’y a qu’on œuvrons ensemble, les uns avec les autres, les uns pour les autres, que nous créerons un environnement où il y fait bon vivre.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Aout 2022

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page