Interviews

Maha Mgaieth

Pack Lmf Pack Basic

1- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités.

J’ai toujours tenu un journal.
A l’écrit, je reviens à moi-même.
Je parle à ma plus haute vibration.

J’avais commencé journaliste pigiste au « Le temps » journal quotidien tunisien.
C’était un boulot en parallèle à mes études.
Je me suis amusée à jouer la journaliste et j’ai été soutenue par son Président.

Mes études d’informatique, répondaient à mon besoin d’innovation.
Mon boulot de journaliste à mon besoin d’être moi-même.

Quand j’ai intégré le monde du travail officiellement.
J’ai eu énormément de difficultés à savoir ce que j’aime faire.

Les ingénieurs me rejetaient parce que je ne codais pas.
Les commerciaux me rejetaient parce que je n’avais pas un style opportuniste.

J’ai trouvé échappatoire dans l’entrepreneuriat.
Et j’ai découvert une puissance, et une persévérance sans limites.

J’ai d’abord voulu faire comme les autres.
Construire une start-up, en faire une licorne et m’enrichir avec un bel exit.

Mais j’ai fini par comprendre que ce n’était pas moi.
Je me suis alors laissée guider par mon intuition.

Ça m’a sauvé.
Je me suis retrouvée.

Et j’ai enchaîné les bonnes rencontres.
Des humains que je respecte, qui me respectent.

Qui quand on bosse ensemble.
On pousse les limites de l’ambition et de l’impact.

Aujourd’hui, je bosse en solo.
J’ai construis ma structure de business sur la base de mon vécu.

Je crée des contenus en flow homogène.
Je coach les marques les marques personnelles et marques à se connecter avec une audience.

Lire aussi :   Wafaa Khalifi

Je construis un pont entre l’intention naissante de l’audience et la marque.
Je batis le tout sur un concept build in public tremplin à la confiance.

J’offre aux marques de faire partie d’un club. Le club des générateurs de demande digitale.

2- Et votre vie professionnelle

Je suis une solopreneure, parmi les premiers en Tunisie. L’idée de mon activité est de développer un business diversifié bâtit sur mes compétences et des produits digitaux. Ce qui me permet de démystifier l’impact de mon approche. J’offre :

Une formation en création de flow de contenu,
Un emailing gratuit pour devenir vendeur libre,
Un emailing payant pour s’exercer à devenir vendeur libre.
Des heures de digital business coaching pour transformer son contenu en vendeur.

3- Et pourquoi ce secteur d’activité

Je suis une personne qui s’épanouie à développer son propre potentiel. J’ai commencé à créer du contenu sur LinkedIn en 2021 de manière régulière, et j’ai trouvé mon guide : Faire de la vente à partir d’une connexion confiante avec l’audience. Cela est possible à construire avec du contenu qui partage et inspire des opinions, dans la durée.

4– Quels sont vos projets à venir ?

Je souhaite partager ma réussite dans mon business de solopreneure en guidant des freelances et des personnes qui souhaitent se lancer seuls. Je travaille donc sur un guide du solopreneur. Ce guide est un condensé de mes propres inspirations, de mes révélations et de la méthode qui m’a conduite là ou je suis. Vivre de mon business de solopreneure et le vivre très bien.

Lire aussi :   Nadia DEROUICHE

5- Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

J’ai lancé deux startups, la dernière à Toulouse. Ces expériences m’ont fait comprendre ce constat sur moi-même:

J’ai une capacité à passer de l’idée à l’action qui est extrêmement importante pour moi.
Les réseaux sociaux et le digital sont l’outil qui me permet de me connecter aux personnes qui ont la même volonté que moi au moment opportun pour eux.
J’ai donc troqué l’idée de réussir en équipe startup par l’idée de réussir à transformer le business et la vie des gens qui ont l’intention de le faire maintenant.

6– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Nous les femmes entrepreneures, nous avons tendance à vouloir entreprendre à la manière d’un homme parce que nous pensons que plusieurs hommes ont réussi et que nous le ferons si nous faisons comme eux. Mais il s’avère que les femmes entrepreneures réussissent quand elles rencontrent leur propre vibration et énergie féminine. Moi, je réussis depuis cette révélation.

7- Votre avis sur la situation de la femme en Tunisie

Les femmes en Tunisie sont pour la plus part autonomes et volontaires, quand elles ne subissent pas leurs vies. L’entrepreneuriat féminin en Tunisie était beaucoup plus timide dans le passé, essentiellement avec la nature des projets lancés (artisanat et micro-projets).

Les choses changent depuis le COVID, le digital rend l’entrepreneuriat féminin plus ambitieux.

8– Votre avis sur le site ?

J’aime beaucoup l’idée d’interviewer des femmes dans le monde et non sur une région. Je pense juste qu’il serait bénéfique d’envisager des interviews par visioconférence enregistrée parce que les gens lisent peu.

Lire aussi :   Maria El Fassi

9– Dernier mot ?

Trouver sa micro-niche en harmonie avec sa personnalité et ses connaissances est la clé pour se lancer. Et ce n’est pas en lien avec son genre.

Merci de l’opportunité d’en parler à des femmes dans le monde.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2022

Pack Lmf

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page