Close

Ornella Marlène KUADJOVI

Ornella Marlène KUADJOVI

Ornella Marlène KUADJOVI

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter, nous raconter votre parcours et vos activités

Bonjour, je suis Ornella Marlène KUADJOVI Togolaise résident actuellement au Gabon. Je suis diplômée d’un Master en Economie Appliquée et d’une Licence en Economie Internationale. Ma passion pour la promotion de la mise en place de solutions locales adaptées aux contextes locaux en Afrique m’a incité à créer en Juin 2020 Lissanga Afrika qui est un Do Tank rassemblant à ce jour une cinquantaine de jeunes africains du continent et de sa diaspora. Le Do Tank fait usage d’un modèle d’intelligence collective, de design thinking et de solidarité pour implémenter des projets impactant. La particularité du modèle est de faire des jeunes, des acteurs solidaires du développement en Afrique : les projets implémentés sont conçus et portés à 100% par les jeunes eux-mêmes qui apprennent ainsi à coconstruire.

– Et votre vie professionnelle

J’ai commencé mon parcours professionnel en 2014 dans les métiers de la communication, du service client et de l’animation radio et télé, avant de rejoindre en 2017 le secteur du conseil en Gouvernance au secteur public et en gestion de projets. Je suis actuellement basée en Afrique Centrale où je travaille comme consultante en conseil au secteur public notamment sur la gestion de projets de développement.

– Et pourquoi ce secteur d’activité.

La contribution au développement socio-économique en Afrique, est pour moi un véritable sacerdoce. Le secteur du conseil au secteur public me permet ainsi de travailler aux côtés d’institutions publiques africaines sur des projets visant ce même objectif.

– Quels sont vos projets à venir ?

Pour les prochaines années, professionnellement, je compte bien continuer à travailler dans le secteur du développement en Afrique et surtout sur des projets qui contribuent à améliorer les conditions de vie des populations.

Sur le plan associatif l’objectif est de faire de Lissanga Afrika, un des outils de développement et de cohésion les plus performants pour les jeunes en Afrique francophone. Nous avons travaillé à identifier des projets sociaux et lucratifs, que nous prendrons le soin de mettre en œuvre progressivement. C’est l’occasion également de lancer un appel à tous les jeunes africains qui ont des idées de projets sociaux et lucratifs à impact en Afrique, de se rapprocher de nous.

– Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Il y’en a eu plusieurs. Mais je citerai le 25 Mai 2020, date de l’assassinat de l’afro-américain Georges Floyd. J’ai suivi avec attention les manifestations et mouvements que ce triste évènement a entrainé partout dans le monde et particulièrement en Afrique. Je me suis rendue compte encore une fois que la lutte contre le racisme et le respect des droits des africains et afro-descendants ne se gagnera pas uniquement à coup de manifestations ou de grands discours. A côté de la dénonciation, il s’agira également pour nous, de mieux consolider les notions de solidarité et d’entraide dans nos communautés et de surtout, celles de co-construction.  Cela a provoqué en moi le déclic qui a conduit à la mise en place de Lissanga Afrika.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Je pense qu’il n’y a pas de conseils sur mesure notamment quand il s’agit de la réussite d’autant plus que la définition de la réussite est relative. J’encourage donc toutes les femmes à faire une introspection afin de déterminer leur propre définition de la réussite et surtout d’épanouissement. A partir de là il faudra qu’elles fassent preuve de discipline, et de consistance pour atteindre cet idéal de réussite qu’elles ont pris le temps de définir. La consultante en moi parlera également de définir un plan d’action global et des indicateurs relatifs au projet de réussite personnelle. (Rire) Comme on le dit : ‘‘il n’y a pas de vent favorable à celle qui ne sait où elle va ‘’

Il est également toujours très utile pour les femmes d’avoir des mentors ou des modèles d’inspiration féminins, qui cadrent avec le modèle de réussite qu’elles ont défini pour elles-mêmes.

– Votre avis sur la situation de la femme au Togo

Je pense que la situation de la femme s’améliore au Togo et au Gabon grâce aux efforts des acteurs locaux des différents pays. Au Togo l’accès aux plus hautes institutions étatiques est de plus en plus ouvert aux femmes, pour la première fois de son histoire, le Togo a une femme Premier Ministre ce qui est une vraie fierté personnelle. Au Gabon, le Chef de l’Etat a été distingué le 20 Avril champion « HeForShe » par ONU Femmes, ce qui témoigne de la volonté du pays de faire de l’équité Homme-Femme une réalité dans le pays.

Ces avancées sont à saluer, toutefois je reste consciente que le chantier de l’équité genre est vaste et beaucoup de choses restent à être entreprises pour que l’équité genre soit une réalité partagée et palpable par toutes les femmes en Afrique : de la femme citadine, à celle rurale.

– Votre avis sur le site ?

L’initiative du monde au féminin est louable et est à encourager. J’apprécie particulièrement la mise en lumière qui est faite sur les femmes. Je pense que cela permettra aussi aux plus jeunes femmes de trouver des modèles féminins d’inspiration et j’espère que le projet, dans un futur permettra aussi de mettre en place un réseau de partage d’expérience entre ces différentes femmes qui sont mises en lumière.

– Dernier mot ?

Je tiens à vous remercier pour l’opportunité donnée de partager un peu mon parcours avec la communauté et les lecteurs/lectrices du monde au féminin, tout en espérant que cela ait pu inspirer une lectrice.

Je souhaite également plein succès à ce projet du monde au féminin.

Aux femmes du monde entier et d’Afrique en particulier : Vous êtes magnifiques et pleines de potentiels.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Avril 2022

Leave a Reply

Your email address will not be published.

0 Comments
scroll to top